Pas un pas sans la prospérité.
Chaque jour, du lundi à samedi, reprise des publications quotidiennes

Prouesses constatées dans la traque des ADF et autres groupes armés dans l’Est/RDC : Félix Tshisekedi salue la détermination et l’engagement des FARDC

Prouesses constatées dans la traque des ADF et autres groupes armés dans l’Est/RDC : Félix Tshisekedi salue la détermination et l’engagement des FARDC

This post has already been read 2157 times!

Dans son adresse à la Nation, lundi dernier, devant l’Assemblée nationale et le Sénat réunis en Congrès, le Président Félix Tshisekedi n’a pas manqué de saluer le grand combat que mène les vaillants militaires des Forces Armées de la République Démocratique du Congo pour la restauration de la paix dans la partie Est du pays. Dans cet élan, il a condamné, avec la dernière énergie, une sorte de campagne de dénigrement d’une frange de compatriotes qui s’adonneraient à cracher sur les efforts du pouvoir en place dans la lutte contre l’activisme de toutes les forces négatives. « (…) C’est l’occasion pour moi de saluer la montée en puissance de notre armée et la bravoure de nos soldats qui, en dépit de toutes ces tractations démobilisatrices, continuent sous le drapeau, à donner le meilleur d’eux-mêmes, et ce, jusqu’au sacrifice suprême, pour la défense de l’intégrité et de la souveraineté de notre pays. Unissons-nous, chers compatriotes, derrière nos Forces de Défense et de Sécurité, car la victoire finale appartient à la Mère-Patrie, la République Démocratique du Congo que nous ne trahirons jamais. Je souligne que, dans le but de rétablir la paix sociale dans ces contrées en proie à l’insécurité, j’ai initié la mise en place du Programme chargé du désarmement, de la démobilisation, du relèvement communautaire et de la stabilisation, P/DDRCS en sigle, pour encourager les compatriotes qui sont dans les groupes armés à déposer les armes et à réintégrer la vie communautaire, loin du métier des armes. Je saisis cette opportunité pour saluer l’appui reçu des différents partenaires dans la mise en place de ce programme», a-t-il déclaré dans son allocution. S’appuyant toujours sur son lutrin, le Président Félix Tshisekedi a lancé un message de sensibilisation et d’exhortation à tous sur l’urgence de cultiver, à tout jamais, le sens de patriotisme quand il s’agit des grandes questions touchant la vie de la Nation.

«J’en appelle au sursaut et au sens patriotique, en affirmant qu’il n’existera jamais de Congolais sans le Congo de leurs rêves. En dépit de nos divergences d’approches, et c’est ma conviction ultime et profonde, l’intégrité de la Nation congolaise doit demeurer la préoccupation de tous les Congolais, tel que nous l’avons déjà démontré à maintes reprises, au fil des temps. Je saisis cette opportunité pour féliciter les deux Chambres du Parlement qui, dans leur souci de voir la paix revenir dans ces contrées de l’Est de la République, ont toujours autorisé les renouvellements successifs de l’état de siège, conformément aux textes légaux en vigueur. Ce qui a permis à nos Forces Armées de mener sereinement des actions nécessaires au rétablissement de la paix dans ces deux Provinces et de consolider les acquis des opérations. En effet, depuis l’instauration de cet état de siège, j’ai personnellement veillé à ce que nos vaillantes forces de Défense et de Sécurité disposent de tous les moyens nécessaires pour mener à bien les opérations sur le terrain. Je note avec satisfaction que nos forces armées ont progressivement réussi à faire bouger les lignes et à reprendre plusieurs bastions jadis occupés par l’ennemi. Des chefs de bande ont été neutralisés, et plusieurs éléments de ces forces négatives se sont rendus. Certes, l’ennemi, dans sa fuite et sa nuisance légendaire, commet des massacres sur les populations civiles, mais cela ne va pas altérer ma détermination à ramener la Paix dans notre pays », a-t-il réaffirmé. Il a chuté en insistant sur sa détermination à améliorer les conditions de vie des populations et d’accélérer le développement de la RDC. «Nous disons souvent que Kinshasa n’est pas la République Démocratique du Congo. Il est temps de traduire cette affirmation en actes concrets en adoptant l’approche qui postule que tout développement devrait partir de la base vers le sommet. C’est d’ailleurs le sens même du système politique prévu dans la Constitution de 2006 qui prévoit un Etat unitaire fortement décentralisé. Dans ce système, le territoire est l’espace géographique qui permet la jonction entre le pouvoir central et les provinces. L’objectif étant d’améliorer les conditions de vie des populations rurales et d’accélérer le développement de notre pays», a-t-il martelé, sous les ovations des élus du peuple et de quelques congolais venus assister à la cérémonie comme l’exige la convocation du Congrès.

La Pros.