Pas un pas sans la prospérité.
Chaque jour, du lundi à samedi, reprise des publications quotidiennes

Ouverture de la grande fête du foot africain/CAN-2020 : Fally Ipupa porte haut l’étendard la de RDC

Ouverture de la grande fête du foot africain/CAN-2020 : Fally Ipupa porte haut l’étendard la de RDC

This post has already been read 1103 times!

Malgré la non-participation de la République Démocratique du Congo à cette édition de la Coupe d’Afrique des Nations qui se déroule au Cameroun, les congolais auront été consolés et honorés par la prestation du grand Fally Ipupa. Seul artiste invité à l’ouverture de la messe du football africain, dimanche 09 janvier 2022, au stade Olembé de Yaoundé, le patron du groupe F-Victeam a fait bouger le public par ses trois morceaux : Amor, Tout le monde danse et Nzoto. La première Dame camerounaise, Chantal Biya, n’avait que son sourire pour manifester sa joie et sa bonne humeur, aux côtés de son charmant époux, le Président Paul Biya.

Juste après cette cérémonie d’ouverture, les habitants de Kinshasa, capitale de la République Démocratique du Congo n’ont pas tardé pour féliciter le natif de Bandalungwa, appelé par ses mélomanes Empereur, Aigle, King et tant  d’autres…

«Nous sommes très fiers de ce que fait Dicap. Pour moi, ce que fait Fally Ipupa est tellement monstrueux parce que dans notre pays, il n’y a aucun musicien de sa génération qui fait tout ce qu’il fait »,  a déclaré l’un de ses mélomanes trouvé à Kasa-Vubu. « Au-delà de la musique, c’est le Congo qui gagne sur tous les plans du point de vu visibilité dans tous les continents car l’artiste ne vend pas seulement l’image de la musique congolaise qu’il défend, mais aussi celle de la République Démocratique du Congo en soulèvent toujours plus haut le drapeau de notre très cher et beau pays », a-t-il ajouté.

Il faut retenir, par ailleurs, que l’un des moments forts au cours de la cérémonie d’ouverture de cette 33ème édition de la CAN était l’apparition du président Paul Biya, qui est descendu de sa limousine décapotable, sur la piste d’athlétisme avant de rallier la tribune d’honneur.

En tribune, le discours du Paul Biya s’est limité à une brève déclaration officielle d’ouverture du tournoi. Il souhaite que cette CAN lui permette de redorer son blason considérablement écorné à l’international pour sa répression implacable de toute opposition politique et son refus de négocier avec les séparatistes anglophones. Les plus virulents souhaitent l’indépendance dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest.

Jonathan Bafumvwa