Pas un pas sans la prospérité.
Chaque jour, du lundi à samedi, reprise des publications quotidiennes

Démoli il y a plus d’une année/Zando : des milliers de vendeurs s’impatientent

Démoli il y a plus d’une année/Zando : des milliers de vendeurs s’impatientent

This post has already been read 712 times!

Depuis près d’une année, sous ordre du gouverneur de la ville-province de Kinshasa, le marché central de Kinshasa ‘’Zando’’ a été démoli en raison de son état qui ne rassurait plus pour la sécurité des vendeurs de ce grand centre de négoce de Kinshasa.  La démolition de cet espace commercial, d’après les autorités de la ville, devrait être suivie de sa rénovation. Mais à ce jour, les travaux ne sont toujours pas lancés. D’où, l’inquiétude des vendeurs qui ne savent plus que faire pour exercer leurs petits commerces.

Concrètement, depuis le mois de mars 2021, année de démolition de ce grand marché, des inquiétudes s’enlisent davantage car les travaux de modernisation de ce marché n’ont jamais débuté en dépit du passage du Chef de l’Etat Félix Tshisekedi sur le site. Pendant ce temps, les marchands se sont installés le long des avenues Rwakading, Lowa, Kato, Tshuapa pour exercer, d’autres ont été cassés dans des marchés de fortune érigés notamment dans les communes de Kinshasa et Lingwala. Ils se plaignent des conditions difficiles dans lesquelles ils exercent leurs activités. « Nous continuons à vendre malgré les mauvaises conditions (…) Pour se procurer un étalage, il nous faut payer 100$, nous n’avons pas assez de moyens. Ce qui fait que nous sommes dans la rue, mais ce qui nous préoccupe le plus est d’apprendre que nous serons encore chassés dans les prochains jours », explique un marchand.

Et d’ajouter « Depuis que ce projet de reconstruction de Zando a commencé, la vente est devenue timide, nous n’avons plus des places fixes pour vendre nos articles, entre temps nous continuons à payer nos taxes régulièrement, nous voulons que les travaux s’accélèrent ».

Pour rappel, le gouverneur de la ville-province de  Kinshasa, Gentiny Ngobila avait présenté une maquette de ce qui sera le prochain marché central. Mais qu’est-ce qui bloque l’effectivité des travaux de reconstruction de Zando? Le porte-parole du gouvernement provincial évoque entre autres, le retard causé par la pandémie de Covid-19. « La première phase des travaux concernant l’enfoncement et la démolition des bâtiments construits anarchiquement a été déjà faite. Malheureusement nous avons connu un retard indépendamment de notre volonté, suite aux problèmes liés à la pandémie à Covid-19 et d’ordre technique. Mais à la fin de ce mois de janvier 2022 les travaux proprement dits de modernisation du marché central de Kinshasa vont partir et la population kinoise sera satisfaite parce que cela se fera dans un plus bref délai », a-t-il indiqué. Au regard de la lenteur dans l’exécution des travaux, c’est un vrai à suivre.

Grâce Daro