Pas un pas sans la prospérité.
Chaque jour, du lundi à samedi, reprise des publications quotidiennes

Linafoot : un supporteur de Mazembe s’est éteint dimanche au stade avant le classico

Linafoot : un supporteur de Mazembe s’est éteint dimanche au stade avant le classico

This post has already been read 1114 times!

C’est un fait qui n’arrive pas très souvent ! Un supporteur du Tout-Puissant Mazembe Englebert, membre de la section Hewa Bora et Aéroport, Mike Mbayo, c’est son nom, s’est éteint dimanche, dans les gradins du stade TP Mazembe, à Lubumbashi, avant même le coup d’envoi de la rencontre ; Mazembe-V.Club (1-1), match en retard de la 3ème journée du 27ème championnat de la Ligue nationale de football (Linafoot). Le président du club, Moïse Katumbi Champwe, présent lui-même au stade, a salué la mémoire de ce vaillant supporteur qui est mort comme un militaire au front, et présenté ses condoléances à la famille biologique,  ainsi qu’à toute la famille des Badiangwenas.

La victime, alors bien portant, a quitté sa maison en début d’après-midi, destination stade TP Mazembe pour vivre le classico congolais en live, un match qui oppose les deux meilleures équipes du pays. Dommage que cela puisse paraitre, Mike Mbayo ne vivra plus ce classico, et ne rentrera plus chez lui s’occuper de sa femme et enfants. Une crise cardiaque, précise un communiqué du club lushois, l’a emporté quelques minutes avant que les joueurs sortent pour l’échauffement.

Alertés par le public, les croix rouges commis au stade pour des soins d’urgences de premières nécessités sont intervenus, mais sans succès. Mike Mbayo est mort sur place, avant que la nouvelle de son décès ne soit annoncée qu’après le match. L’impolitesse de la mort qui ne respecte même pas les gens qui sont allés bonnement se détendre au stade. Un coup dur pour les amoureux du football, habitués des gradins.

Sa mémoire honoré par un nul 1-1

Sur terrain, Mazembe s’est battu et a tout fait pour honorer sa mémoire par une victoire, mais V.Club a refusé.  Alors que les Corbeaux s’acheminaient lentement mais sûrement vers la victoire après l’ouverture du score par Jephté Kitambala à la 57ème minute, les Dauphin noir en vrais ‘‘Nzombo le soir’’ vont réagir encore et toujours vers la fin du match, soit à la 89ème minute.

Sur une balle arrêtée au flanc droit à l’entrée de la surface de réparation, le Togolais Marouf Tchakei, malgré le mur défensif dressé par Mazembe, arme une frappe, et bat le gardien Baggio Siadi Ngusia pour l’égalisation. La frappe à ras-de-sol a fait une trajectoire que personne, ni les défenseurs, moins encore le gardien n’a pu s’interposer. Score du match un but partout.

Raoul Shungu crie aux dérives sportives 

Pour le coach Jean-Pierre Shungu de l’AS V.Club, c’est un match marqué beaucoup de dérives sportives dictées par l’adversaire, si non son équipe devait gagner sans aucune autre forme de procès : «comment peut-on arrêter le match pendant que nous amorcions une action qui pouvait donner de l’avantage à mon équipe. Dieu seul sait. C’est cruel!, S’est-il exclamé. Que c’est aberrant de voir ce genre de spectacle. V.Club avait de l’ascendance sur l’équipe locale», a-t-il déclaré à la conférence de presse d’après match.

Par cette occasion, Raoul Shungu est même revenu sur d’autres faits déplorant au match contre Don Bosco : « regardez ce qui s’est passé au match contre Don Bosco. Depuis quand une balle renvoyée par le gardien est hors-jeu? Je pense qu’on ne peut pas continuer à corrompre les arbitres pour devenir champion. C’est révolue ces histoires. Le champion doit le prouver sur le terrain ».

Qu’à cela ne tienne, Raoul Shungu dit garder sa détermination et sa confiance, le prochain match, c’est déjà ce mercredi 19 janvier contre Lupopo toujours à Lubumbashi.

«Nous sommes conscients des enjeux ici au Katanga. Le match nul contre Mazembe nous a mis en confiance. Nous sommes davantage motivés et nous croyons affronter Lupopo avec assurance», dixit-il.

EG