Pas un pas sans la prospérité.
Chaque jour, du lundi à samedi, reprise des publications quotidiennes

Couverture des Offices de parquet et Juridictions/RDC : Félix Tshisekedi ordonne le recrutement des Magistrats civils et militaires

Couverture des Offices de parquet et Juridictions/RDC : Félix Tshisekedi ordonne le recrutement des Magistrats civils et militaires

This post has already been read 2589 times!

Après un constat amer fait sur l’insuffisance des Magistrats à couvrir les Offices de parquet et Juridictions à travers le pays, et à résorber le besoin du peuple dans la quête de la justice, Félix Tshisekedi  ordonne l’entame des concertations pour remédier à cette disette. Au cours de la dernière réunion du conseil des ministres qu’il a animée le vendre 21 janvier 2022 à la cité de l’Union Africaine, le Chef de l’Etat est revenu sur cette situation et a demandé au   Président du Conseil Supérieur de la Magistrature en collaboration avec le  Gouvernement de mettre en place urgemment un cadre de concertation pour aboutir au recrutement.

Ce constat  sur la disette des Magistrats à couvrir les Offices de parquet et Juridictions à travers le pays est fait par le Chef de l’Etat lui-même, après plusieurs visites d’itinérance effectuées à l’intérieur du pays.  Cette situation est non seulement offusque pour  l’instauration de l’Etat de droit, mais aussi une des raisons de la faible administration de la justice en République Démocratique du Congo, et affecte directement le fonctionnement de la Cour Constitutionnelle, au regard de l’accroissement exponentiel des demandes qui lui sont soumises particulièrement lors des contentieux électoraux.

Préoccupé par cette situation et déterminé à trouver solution d’urgence, le Président de la République a ordonné éminemment l’entame de la mise en place d’un cadre de concertation afin de définir les canaux susceptibles de rendre effectif le recrutement des Magistrats civils et militaires ainsi que des Conseillers Référendaires à la Cour constitutionnelle. Ces opérations s’effectueront par le  Conseil Supérieur de la Magistrature conjointement avec le Gouvernement national.

Fidel Songo