Pas un pas sans la prospérité.
Chaque jour, du lundi à samedi, reprise des publications quotidiennes

RD Congo : le Mouvement des Focolari de Kikwit a célébré le 14ème anniversaire de la mort de Chiara Lubich dans la quiétude

This post has already been read 1452 times!

14 ans se sont déjà écoulés depuis que Chiara Lubich, génitrice du ‘’Mouvement des Focolari’’ de l’Eglise Catholique était décédée. Elle était morte le 14 mars 2008 en Europe. Chaque année les membres du ‘’Mouvement des Focolari lui rendent hommage et commémorent sa spiritualité gravitée de ‘’l’Unité ‘’ et ‘’La famille’’.

‘’Que tous soient Un’’, martelait ChiaraLubich dans ses enseignements invitant également l’Humanité à ‘’l’amour du prochain’’.

A Kikwit, ville économico-politique de la province du Kwilu dans le sud-ouest de la République démocratique du Congo (RDC) les activités liées à cette commémoration a eu lieu récemment dans la grande salle du ‘’Centre Kinduku’’ dans la commune de Nzinda. Plus de 300 personnes du ‘’Mouvement des Focolari’’, y compris des autorités politico-administratives ainsi que d’autres invités et les ‘’Non Catholiques’’ ont pris part à cet évènement.

Cette fois-ci, l’activité a reçu des gens qui étaient venus de Kinshasa, la capitale de la RDC, et de la Brésille. L’évènement a connu deux temps forts : la messe et la commémoration comme telle.

Dans son homélie lors de la messe, l’abbé Florent Mukoko a insisté sur ce qu’il a appelé ‘’Voyage céleste’’ pour la mort de Chiara Lubich. Il a rendu grâce à Dieu pour l’héritage que Chiara Lubich a laissé : ‘’Unité et Famille’’.

«Grand merci pour tout ce que Dieu a fait à travers ChiaraLubich ; merci pour cette grande famille des Focolari laissée par elle. Ses idées et son idéologie continuent jusqu’alors dans le monde entier. Il faut donc respecter l’alliance avec Dieu pour être appelé fils ou fille de Dieu. Comme chrétiens, il faut d’abord chercher les biens spirituels, les biens d’en haut, et non les biens matériels», a déclaré l’abbé célébrant.

Selon lui, c’est important dans cet évangile de la transfiguration que l’écoute de la parole de Dieu, le respect, l’obéissance et l’amour soient sur la route principale de la vie humaine.

«Si nous écoutons le Christ, il va nous conduire vers le salut, la gloire. Mais si nous n’écoutons pas le Christ, c’est la mort qui nous attend. En cette période l’Eglise nous invite à revoir nos comportements», a-t-il ajouté.

Abordant le deuxième temps fort, maman Agnes Kusahula, une des personnalités-cadres du ‘’Mouvement des Focolari’’ dans le diocèse de Kikwit, a rappelé la genèse du ‘’Mouvement des Focolari’’ et les circonstances contextuelles qui ont milité à cette genèse.

«C’était en 1943, pendant la deuxième guerre mondiale, que le ‘’Mouvement des Focolari’’ a été créé par Chiara Lubich. Celle-ci s’est totalement donnée à Dieu le 07 septembre 1943. Elle avait créé cette structure en compagnie de ses amis. Elle avait amené tout le monde à l’Unité. Les membres du Mouvement et elle-même ont découvert que Dieu est amour. Tout est vanité sur cette terre des Hommes», a-t-elle fait savoir.

Kusahula a ajouté que l’amour de Dieu n’a pas de limite. Aucune bombe, aucun missile ne peut écraser cet amour de Dieu.

De son côté, le couple Kahungula a élucidé certaines zones d’ombre concernant ‘’La Famille’’ dans la société, y compris la problématique de l’Unité.

Saynètes, danses, partages d’expériences, déclamation des poèmes, chants… ont été au rendez-vous.

«Je connais ce ‘’Mouvement des Focolari depuis 1995. Ce n’est pas un mouvement de séparation. Je demande tout le monde, catholique, protestant, musulman etc. d’adhérer à ce mouvement qui prône l’Unité, car, dans toutes nos prédications, nous nous convergeons tous vers l’Unité et la cohésion», a témoigné le Pasteur Jacques Samankenda, chargé du Culte francophone au sein de la CUEBC (Communauté Union des Eglises baptistes du Congo), une des grandes églises protestantes de la RDC.

Badylon Kawanda