Accueil Nation Appelant à l’unité nationale pour combattre le projet de déstabilisation ,RDC : Fayulu reconnait qu’il y a péril en la demeure

Appelant à l’unité nationale pour combattre le projet de déstabilisation ,RDC : Fayulu reconnait qu’il y a péril en la demeure

Par La Prospérité
0 commentaire

Martin Fayulu, au nom de son parti politique Engagement pour la Citoyenneté et le Développement, (ECiDé) s’est adressé aux Congolais mercredi 28 septembre pour déplorer « la complicité de certains compatriotes congolais irresponsables » qui se rangent du côté des ennemis pour alimenter des violences dans certains coins de la République. Le mode opératoire de ces violences et atrocités qui se vivent à Kwamouth ne reflètent pas les us et coutumes des congolais. Il s’agit d’une manipulation externe et interne. À cet effet, il a appelé le congolais à quitter la distraction et à défendre comme un seul homme la patrie en danger. Car, poursuit-il, c’est une question de survie collective, il y a péril en la demeure.

Et de poursuivre : « L’occupation d’une partie du territoire congolais par le Rwanda, l’intensification du projet de balkanisation du pays par le Rwanda et l’Ouganda et l’ouverture d’un nouveau front de violences et de massacre à la machette dans la partie ouest du pays, dont le Grand Bandundu également », ces éléments qui figurent sur la liste de Martin Fayulu, qualifiée du reste d’un « tourbillon de violences sans précédent » dans l’histoire du pays.

En prédicateur de la paix, Fayulu rappelle en effet la nécessité d’éviter toute forme de distraction face à des questions qui touchent à l’intérêt de la République, et ce, au risque de se rendre complices et irréparables devant l’histoire.

Ne pas se laisser distraire, d’après l’entendement de ce candidat à la présidentielle de 2023, «c’est aussi dire non, comme un seul homme, à toute forme de violence, d’où qu’elle vienne ; sans oublier le refus de toute manipulation interne ou externe et tout élan de violences gratuites, préjudiciables à la cohésion nationale ; en passant par la défense, corps et âme, de « la patrie en danger».

« Le mode opératoire de toutes les violences et atrocités que nous enregistrons aujourd’hui dans notre pays ne reflète pas nos us et coutumes. Ainsi, faire de la lutte contre la détermination de nos ennemis à vouloir déstabiliser notre pays est un devoir prioritaire pour tout Congolais. Ce n’est donc pas le moment de nous laisser distraire, au risque de nous rendre complices de l’irréparable devant l’Histoire », a-t-il indiqué.

Face à cette situation, Martin Fayulu appelle les Congolais à dire tous non comme un seul homme, à toute forme de violence, d’où qu’elle vienne.

«Refusons toute manipulation interne ou externe et tout élan de violences gratuites, préjudiciables à la cohésion nationale. Défendons tous ensemble, corps et âme, la patrie en danger. Construisons la paix, l’unité et la fraternité entre nous et veillons sur l’intégrité de ce beau et grand pays que Dieu nous a donné. C’est une question de survie collective, car il y a péril en la demeure », a-t-il fait savoir.

Pour Martin Fayulu, il faut barrer la route à ceux qui veulent à tout prix déstabiliser en construisant la paix, l’unité et la fraternité entre congolais et veillant sur l’intégrité de la République Démocratique du Congo avant d’inviter les Congolais à se liguer comme un seul homme pour lutter contre le projet de Balkanisation de la RDC «par le Rwanda et l’Ouganda».

Emma Muntu

You may also like

Laissez un commentaire

Quotidien d'Actions pour la Démocratie et le Développement

Editeur - Directeur Général

 +243818135157

 +243999915179

ngoyimarcel@ymail.com

@2022 – All Right Reserved. La Prospérité | Site developpé par wetuKONNECT