Accueil Nation Enrôlement des électeurs, soutien au processus électoral ,RDC : la CENI implique les artistes congolais pour la sensibilisation et l’éducation électorale de la population

Enrôlement des électeurs, soutien au processus électoral ,RDC : la CENI implique les artistes congolais pour la sensibilisation et l’éducation électorale de la population

Par La Prospérité
0 commentaire

Des véritables leaders d’opinion, des artistes congolais ne sont aucunement négligés par la Commission électorale nationale indépendante (CENI). Conscient de rôle crucial que peuvent jouer ces acteurs culturels, Denis Kadima Kazadi, numéro un de la Centrale électorale, dans le cadre de concertation, a échangé, dans la bonne humeur, ce mercredi 21 septembre 2022, dans la salle Abbé Apollinaire Malumalu avec les artistes congolais toutes catégories confondues.  Il a expliqué aux conviés la raison de son initiative.

A en croire Denis Kadima, l’apport des leaders d’opinions est requis en vue de sensibiliser les congolais sur les opérations d’identification et inscription des électeurs qui arrive dès décembre 2022. Dans son élan, le Président de la CENI a abordé la problématique de l’éducation électorale qui doit être inculquée dans le chef de la population afin d’avoir une posture de tolérance durant le processus électoral. Ainsi donc, il a fait un appel aux artistes à la collaboration avec son organepour que le reste du processus soit un succès et que l’image de la CENI soit redorée. Il a tenu à rassurer ses convives quant à la tenue dans le délai Constitutionnel, les joutes électorales à venir. «Qu’on ne vous mente pas. Il n’y aura pas de glissement », a déclaré Denis Kadima lors de ces échanges. «Si on ne tient pas des élections, on fera plusieurs pas en arrière en terme de démocratie. On veut surtout des élections paisibles et comptons sur votre participation», a-t-il ajouté. Il dit attendre de ses interlocuteurs la sensibilisation autour des opérations électorales et autour de l’amélioration de l’image, «écornée» de la CENI.

«Nous voulons collaborer avec vous pour laver premièrement l’image de la CENI qui a été ternie depuis des années parce que la majorité des gens ont une mauvaise idée sur la CENI. Deuxièmement, nous vous informons que nous tenons vraiment que les élections soient organisées en 2023 et nous avons pensé que vous êtes les personnes mieux placées pour véhiculer ce message étant donné que nombreux ne croient pas qu’elles auront lieu. Bientôt, nous débutons avec l’inscription et identification des électeurs (…) », a déclaré Dénis Kadima. Et de renchérir : « La nouvelle équipe de la CENI a été installée avec 28 mois de retard, mais nous sommes en train de fournir beaucoup d’efforts pour que les élections se tiennent comme prévue par la constitution. Notre équipe va apporter, avec la petite expérience que nous avons, une touche particulière. Pour éviter la perte des empreintes comme c’était le cas aux élections précédentes, cette fois-ci, nous allons travailler avec la nouvelle méthode qui consistera à prendre même les empreintes au travers les yeux (Iris) pour que nous ayons des élections de bonne qualité (…) ».

 « Consciente de sa mission d’organiser les élections en 2023 », la nouvelle équipe de la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI) organise, depuis un bout de temps, des cadres de concertations avec toutes les couches de la population congolaise pour non seulement faire part « de l’évolution du travail qu’elle est entrain de battre, mais aussi de recevoir les idées et remarques des uns et des autres ».

Lors des  jeux de questions-réponses de l’assistance, plusieurs préoccupations allant dans la séance de la logistique, de financement des élections, de la sécurisation du processus, du respect des échéances détaillées dans la feuille de route ont été éclairées par Denis Kadima. Des contributions et suggestions des artistes congolais ont été enregistrées par Denis Kadima.

La CENI a lancé, ce même jour, le test grandeur nature des kits électoraux aux antennes de Luozi et Mbanza-Ngungu dans la province du Kongo Central. Vendredi 23 septembre, les antennes de Maluku et Lingwala à Kinshasa vont également entrer en danse pour au moins deux jours de test avant la production en masse de kits électoraux par l’entreprise sud-coréenne Miru Systems.

Merdi Bosengele

You may also like

Laissez un commentaire

Quotidien d'Actions pour la Démocratie et le Développement

Editeur - Directeur Général

 +243818135157

 +243999915179

ngoyimarcel@ymail.com

@2022 – All Right Reserved. La Prospérité | Site developpé par wetuKONNECT