Accueil » Maladie du ver de Guinée/Santé : le PNED lance le processus de certification de l’éradication de la Dracunculose

Maladie du ver de Guinée/Santé : le PNED lance le processus de certification de l’éradication de la Dracunculose

Par Chris Mutombo
0 commentaire

Le Programme National d’Eradication de la Dracunculose (PNED), dans sa détermination d’éradiquer la Dracunculose du sol congolais, a réuni, vendredi 22 juillet 2022, à l’hôtel Béatrice, une frange du corps médical pour la cérémonie de lancement du processus de certification de l’éradication de la maladie de ver de Guinée ou la Dracunculose de la RDC.

Ce lancement a vu son début par l’exposée du directeur du PNED/RDC, le Dr Serge Nkoy, qui a mis au clair la quintessence de ce moment basé sur l’éradication complète de cette pathologie de la maladie de ver Guinéen ou Dracunculose du sol congolais. Une maladie ciblée par l’OMS après la variole et la polio.

C’est juste après son exposée que la parole a été donnée à un membre de la Commission Internationale de Certification de l’Eradication venu du Burkina-Faso, pour présenter l’objet de leur mission à côté du PNED sur le sol congolais. Une mission qui sera censée mener des enquêtes sur la fiabilité des résultats obtenu par le PNED.

Etant présent à cette cérémonie, le représentant-pays de l’OMS, le Dr Prosper avait pris parole pour prononcer le mot de circonstance. Dans ses dires, il a félicité le ministère de la santé des efforts qu’il fournit pour rendre saine la vie des congolais et en a appelé au membre du PNED à rester mobiliser pour garder le cap jusqu’au salut au niveau mondial.

Ce moment était clôturé par le discours du directeur général de la Direction Générale Contre les Maladies, en lançant le processus de certification.

Cette cérémonie a connu la présence de membres du Conseil national de certification de la dracunculose, constitué de plusieurs organes notamment, des membres des ONG sanitaires.

Se confiant à la presse, le Dr Serge Nkoy est revenu sur l’essentiel de cette rencontre. « C’était la cérémonie du lancement du processus de certification de l’éradication de la maladie du ver de Guinée ou dracunculose. La dracunculose c’est la deuxième ou la troisième maladie ciblée par l’OMS après la variole et la polio… Dans le monde il y avait 199 pays et territoires qui ont déjà été certifiés. Actuellement, il ne reste que sept dont deux qui sont à pré-certification, c’est-à-dire, la RDC et le Soudan, et les cinq autres qui sont endémique… Donc, nous devons continuer à intensifier la surveillance transfrontalière, la surveillance en interne et sensibiliser la population jusqu’à la dernière couche pour connaitre la définition de cette maladie, les signes y afférents, et à moindres tentatives, qu’on nous fasse signe pour qu’on puisse y intervenir», a-t-il signifié. A l’en croire, la prévention à cette maladie, est l’utilisation de l’eau potable. «Nous faisons des plaidoyers au niveau du gouvernement pour que la population congolaise ait de l’eau propre, de l’eau saine, pour les usages domestique comme la boisson», renchérit-il. 

Israël Mpoyi

You may also like

Laissez un commentaire

*

code

Quotidien d'Actions pour la Démocratie et le Développement

Editeur - Directeur Général

 +243818135157

 +243999915179

ngoyimarcel@ymail.com

@2022 – All Right Reserved. La Prospérité | Site developpé par wetuKONNECT