Accueil » Presque seul !

Presque seul !

Par Chris Mutombo
0 commentaire

La 77ème Assemblée Générale des Nations Unies a vécu. De nombreux Chefs d’Etat de partout dans le monde y ont pris part. Une rencontre de haut niveau tenue sur fond d’une situation multiforme de crise de guerre et d’agression tant en Afrique, en Europe et ailleurs : l’agression rwandaise en République Démocratique du Congo, la guerre russo-ukrainienne et consorts. Du point de vue du déroulé des assises, on retiendra simplement que le Chef de l’Etat congolais, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, droit dans ses bottes, aura dénoncé et condamné avec la dernière énergie l’agression de son pays par le voisin Rwandais qui opère sous couvert des rebelles du M23. Dans son discours du haut de la tribune des Nations Unies, il aura haussé le ton, citant nommément le pouvoir de Kigali comme l’instigateur vertébré du plan visant à désacraliser l’intégrité du territoire congolais. Une intervention magistrale qui vaut la peine d’être saluée. Mais, le constat est tel que ni les Nations Unies, ni un quelconque partenaire international, ni même l’Union Africaine, avec Macky Sall, n’a embouché la même trompette, comme pour complètement mettre Kagame dos au mur. Tous ont brillé par l’indifférence totale ! A part la Pologne qui a épousé la thèse congolaise. Félix Tshisekedi aura donc été presque seul contre tous dans son élan d’obtenir le retrait immédiat de M23 du sol congolais. Cependant, une chose est certaine : face à la passivité de la Communauté internationale, seule l’auto prise en charge, associée à une nette détermination des Forces Armées de la République Démocratique du Congo et une impulsion nouvelle du Commandant suprême, contribuera efficacement à la restauration d’une paix durable en RDC. Il n’est quasiment plus le moment de verser des larmes de crocodile quand le voisin rwandais se tape le luxe de bouder toutes les voies diplomatiques. Où en est-on avec les pourparlers de Nairobi, dans le cadre de la Communauté d’Afrique de l’Est, ou encore avec la Feuille de route de Luanda, où il a été décidé de la désescalade et du retrait immédiat du M23 ? Lumumba, ou encore Mzee Laurent-Désiré Kabila, n’avait-il pas prédit que l’histoire de la RD Congo ne sera écrite que par les congolais eux-mêmes ? Il est des signes qui ne trompent jamais. C’est peut-être le moment. La RDC doit s’assumer de peur que Bunagana ne reste sur le territoire congolais que sur la carte. Ce qui ne marchera jamais.

La Pros.

You may also like

Laissez un commentaire

*

code

Quotidien d'Actions pour la Démocratie et le Développement

Editeur - Directeur Général

 +243818135157

 +243999915179

ngoyimarcel@ymail.com

@2022 – All Right Reserved. La Prospérité | Site developpé par wetuKONNECT