Accueil Politique Processus électoral, RDC : Constant Mutamba dit non au boycott et appelle à la mobilisation générale

Processus électoral, RDC : Constant Mutamba dit non au boycott et appelle à la mobilisation générale

Par La Prospérité
0 commentaire

Les appels à la conscientisation de la population à se faire enrôler ne font que se multiplier. Le processus électoral étant en marche, les leaders politiques et d’opinion ne cessent de conscientiser la population à s’acquitter de son devoir civique. La DYPRO de Constant Mutamba, elle, s’aligne dans le camp des forces politiques favorables à la ten  ue des élections en 2023, année constitutionnellement prévue pour les joutes électorales en RDC. Au cours d’une matinée politique tenue, samedi 7 janvier 2023, à Kinshasa, la Dynamique progressiste révolutionnaire a réitéré le même appel à ses membres, militants et cadres et fustigé toute initiative contraire à la tenue des élections en décembre prochain.

En effet, la DYPRO ne jure que sur la tenue des élections en 2023, pour le renouvellement de la classe politique congolaise. De la bouche de son coordonnateur national, Constant Mutamba, cette force politique de l’opposition républicaine fustige toute initiative allant dans le sens de brader le processus électoral déjà en cours. La DYPRO qualifie de chantage toute embûche érigée contre l’actuelle CENI ‘’qui fait comme il faut son travail’’.

«Ils ont compris que l’actuelle CENI n’est pas une CENI inféodée, elle n’est pas une CENI sous dicta des individus. Cette CENI ne nommera pas de députés », a déclaré Constant Mutamba, qui a qualifié de velléités de déstabilisation  tout acte tendant à ternir les efforts de la démocratisation du pouvoir faits par l’ancien président Joseph Kabila, à travers une alternance pacifique : « Cela est un sabotage aux efforts faits par le sénateur à vie Joseph Kabila, qui a instauré une alternance pacifique issue des élections, exercice démocratique et constitutionnellement soutenu», a-t-il fustigé. Et d’ajouter : «Je demanderais au président honoraire de se désolidariser de ces caciques qui ne l’ont pas aidé dans la gestion de la chose publique».

Il faut souligner que ces propos du coordonnateur national de la DYPRO font suite aux différentes réactions de certains leaders politiques qui font fi au processus électoral, dont récemment le secrétaire permanant du Parti du Peuple pour la Reconstruction et la Démocratie (PPRD), Emmanuel Shadary, qui a indiqué que son parti n’est pas concerné ni de près ni de loin à ce processus.  La famille politique de ce candidat malheureux à la présidentielle de 2018 présente plusieurs préalables dont ‘’le consensus sur la CENI, une loi électorale qui rassure toutes les parties prenantes et une cour constitutionnelle impartiale’’, pour qu’elle s’associe au processus électoral. 

En réaction à cette déclaration du PPRD, Constant Mutamba se demande  ce que  deviendront et feront  les membres du PPRD déjà enrôlés. «  Regrettable qu’un leader politique brille de pareils maladresse pour ses camarades. Que fera-t-il de ceux qui sont déjà enrôlés ? Nos aînés souffrent lamentablement d’inexpérience », a-t-il écrit, à ce propos, via son compte twitter.

Fidel Songo

You may also like

Laissez un commentaire

Quotidien d'Actions pour la Démocratie et le Développement

Editeur - Directeur Général

 +243818135157

 +243999915179

ngoyimarcel@ymail.com

@2022 – All Right Reserved. La Prospérité | Site developpé par wetuKONNECT