Accueil » RDC : António Guterres condamne l’attaque meurtrière contre des Casques bleus de la MONUSCO

RDC : António Guterres condamne l’attaque meurtrière contre des Casques bleus de la MONUSCO

Par Chris Mutombo
0 commentaire

 

Des soldats de la paix patrouillent à Butembo, dans le Nord-Kivu, en République démocratique du Congo, pour assurer la sécurité des communautés locales

Le Secrétaire général des Nations Unies a fermement condamné mardi soir l’attaque contre des Casques bleus servant dans la Mission de stabilisation de l’ONU en République démocratique du Congo (MONUSCO) le 26 juillet à Butembo, dans la province du Nord-Kivu, au cours de laquelle deux policiers indiens et un militaire marocain sont morts et un policier égyptien a été blessé.

Dans une déclaration publiée par son porte-parole, António Guterres a aussi condamné fermement les violences qui ont visé plusieurs bases de l’ONU dans la province du Nord-Kivu depuis le 25 juillet, « au cours desquelles des individus et des groupes sont entrés de force dans les bases et se sont livrés au pillage et à la destruction des biens des Nations Unies, tout en pillant et en incendiant des résidences du personnel des Nations Unies ». 

Le chef de l’ONU a déploré la perte de vie de manifestants dans ce contexte et exprimé ses plus sincères condoléances aux familles des victimes, ainsi qu’aux gouvernements et aux peuples indien et marocain, souhaitant un prompt rétablissement au Casque bleu blessé. 

«Traduire rapidement les responsables en justice »

Rappelant l’accord sur le statut des forces conclu entre l’ONU et le gouvernement de la RDC, qui garantit l’inviolabilité des locaux des Nations Unies, M. Guterres a affirmé l’engagement de la MONUSCO à travailler avec les autorités congolaises pour enquêter sur ces incidents.

« Il souligne que toute attaque dirigée contre les Casques bleus des Nations Unies peut constituer un crime de guerre, et appelle les autorités congolaises à enquêter sur ces incidents et à traduire rapidement les responsables en justice », a fait valoir son porte-parole adjoint Farhan Haq.

Pour autant, le Secrétaire général se félicite de la déclaration du porte-parole du gouvernement congolais, publiée le 25 juillet, qui a condamné la violence et a indiqué que les auteurs seront poursuivis, a ajouté M. Haq. 

M. Guterres a réaffirmé « le ferme attachement des Nations Unies à la souveraineté, à l’indépendance, à l’unité, et à l’intégrité territoriale de la République démocratique du Congo».

Les Nations Unies continueront à soutenir le gouvernement et le peuple congolais dans leurs efforts pour instaurer la paix et la stabilité dans l’est du pays,  par l’intermédiaire de son Représentant spécial en République démocratique du Congo et sa Mission mandatée par le Conseil de sécurité, affirme,  enfin,  la déclaration.

You may also like

Laissez un commentaire

*

code

Quotidien d'Actions pour la Démocratie et le Développement

Editeur - Directeur Général

 +243818135157

 +243999915179

ngoyimarcel@ymail.com

@2022 – All Right Reserved. La Prospérité | Site developpé par wetuKONNECT