Accueil » RDC : Fabrice Puela satisfait du retrait de la Monusco au Tanganyika

RDC : Fabrice Puela satisfait du retrait de la Monusco au Tanganyika

Par admin
0 commentaire

Fabrice Puela, Ministre des Droits Humains, a assisté ce 21 juin 2022 à la cérémonie marquant le retrait de la mission de l’organisation des Nations Unies pour la stabilisation de la RDC/MONUSCO de la Province du Tanganyika. C’était en présence de Bintou Keita, Cheffe de la Monusco et de la gouverneure de cette province, Julie Ngungwa.

Le ministre Puela s’est réjoui que même si la paix n’est pas revenue dans tout le territoire, dans une grande partie du Tanganyika la situation s’est améliorée. Il salue l’implication de la MONUSCO, des autorités et de la population pour aboutir à ce résultat. « Au nom du Premier ministre, le gouvernement ne ménagera aucun effort pour faire régner la paix dans le Tanganyika comme dans le reste du territoire de la RDC » a-t-il affirmé.

A noter que le gouvernement et la Monusco se sont convenus des préalables pour un retrait responsable. Le groupe transition a produit le document comprenant les 18 jalons et les 135 indicateurs. Au regard de l’évolution positive dans le Tanganyika, la MONUSCO a estimé et le gouvernement est d’accord qu’il est temps de se retirer de la province du Tanganyika.

Il y a encore des difficultés de résilience auxquelles le Tanganyika fait face. Cela appelle un soutien encore plus grand pour l’amélioration des conditions de vie des populations. Le ministre a salué aussi la coopération des agences et fonds des Nations Unies qui sont encore à l’œuvre dans la province pour permettre d’atteindre ces objectifs.

H.Mposhi

DISCOURS DE S.E. LE MINISTRE DES DROITS HUMAINS, A LA CEREMONIE MARQUANT LE RETRAIT DE LA MISSION DE L’ORGANISATION DES NATIONS UNIES POUR LA STABILISATION DE LA REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO – MONUSCO- DE LA PROVINCE DU TANGANYIKA

Kalemie, Le 21 juin 2022

Madame La Gouverneure de la Province du Tanganyika,

Mesdames, Messieurs les membres du Gouvernement Provincial,

Honorable Madame La Présidente de l’Assemblée Provinciale,

Honorables Mesdames, Messieurs les Députés Provinciaux,

Madame La Représentante Spéciale du Secrétaire Général des Nations Unies en République Démocratique du Congo,

Messieurs les Représentants Adjoints, membres de la délégation, Représentants, et personnel des Nations Unies ici présents,

Mesdames, Messieurs les Représentants de la société civile,

Distingués invités,

Mesdames, Messieurs, Chers compatriotes,

C’est pour moi un réel plaisir de prendre la parole, au nom de Son Excellence Monsieur Le Premier Ministre de la République du Congo que j’ai l’honneur de représenter à cette cérémonie de clôture des activités de la Mission de l’Organisation des Nations Unies pour la Stabilisation de la République du Congo- La MONUSCO- en province du Tanganyika.

Je voudrais d’abord remercier très sincèrement le Secrétaire Général des Nations Unies à travers sa Représentante Spéciale, pour tous l’appui qu’il ne cesse d’accorder à la RDC afin qu’elle recouvre la paix et à la stabilité.

Nous célébrons aujourd’hui le retrait de la MONUSCO de la province du Tanganyika comme une grande réussite matérialisée par le retour de la paix et de la sécurité dans la plus grande partie de la province, fruit d’une collaboration fructueuse entre le Gouvernement de la RDC, des Nations Unies et du peuple congolais.

Certes, il subsiste encore des défis à relever pour une paix durable. En effet, nous sommes conscients qu’il subsiste, malheureusement, quelques poches d’insécurité dans certaines parties de Nyunzu et de Bendera, liées à des conflits intercommunautaires, et à l’activisme de quelques groupes armés.

Nous sommes aussi interpellés par le grand nombre des filles et de fils du Tanganyika qui vivent encore dans des conditions précaires des sites de déplacement, avec des besoins très importants en aide humanitaire et, surtout, l’urgence des solutions durables aux problèmes qui les ont déracinés de leurs lieux de résidence.

Nous n’ignorons pas non plus les défis liés à la prévalence de certains crimes, violations et abus des droits de l’homme, y compris les violences basées sur le genre et les faiblesses dans l’administration de la justice.

Dans sa résolution 2556, le Conseil de Sécurité des Nations Unies avait déterminé les conditions du retrait échelonné, responsable et durable de la MONUSCO. 

A la suite de la résolution 2612, le Gouvernement Congolais et la MONUSCO nous sommes mis ensemble et nous avons convenu des conditions minimales du retrait de la MONUSCO à l’horizon 2024.  Dans ce cadre, nous avons mis en place quatre sous-groupes de travail thématiques y compris 1-Transition ; 2-Protection des civils ; 3- DDRCS et 4- Réformes institutionnelles, qui sont à pied d’œuvre en vue de finaliser ce processus.

Le groupe Transition a produit les documents relatifs à la matrice contenant 18 jalons et 135 indicateurs et la feuille de route délimitant les zones d’intervention en Ituri, le Nord et le Sud Kivu. Ledit groupe a réalisé beaucoup de progrès et son travail alimente les rapports du Secrétaire General des Nations Unies pour l’évaluation des 18 jalons et des 135 indicateurs à travers les rapports périodiques.

Au regard de l’évolution positive de la situation dans le Tanganyika, la MONUSCO a estimé et nous sommes d’accord, qu’il était temps de se retirer de la province au 30 juin 2022.

Il appert de relever :

– la volonté de la MONUSCO de répondre positivement aux engagements conjoints (GVT-MONUSCO) en vue de se désengager de la province de Tanganyika d’une manière responsable. Dans le cadre de transfert des compétences et du renforcement des acquis, et de la continuation de la coopération entre le Gouvernement Congolais et les Nations Unies, les partenaires ont organisé un atelier d’élaboration d’un plan de travail conjoint 2022-2023, qui est une adaptation au niveau de la province du Tanganyika, du Plan Cadre des Nations Unies pour la Coopération pour le Développement Durable couvrant la période de 2023-2024.

D’autre part, le Gouvernement Congolais s’est engagé aux côtés de la MONUSCO, à procéder à une revue périodique des actions conjointement menées dans les provinces encore sujettes à insécurité en vue de son retrait définitif à l’horizon 2024.

En conséquence le retrait de la MONUSCO dans le Tanganyika est un facteur essentiel des efforts entrepris par le gouvernement de la République Démocratique du Congo, et qui apaise une certaine opinion nationale congolaise qui s’interroge sur la présence trop prolongée (quasi sempiternelle) de la MONUSCO en RDC. 

Madame Le Gouverneur de la Province du Tanganyika, 

Madame La Représentante Spéciale du Secrétaire Général des Nations Unies en RDC, 

Nous ne saurions pas passer sous silence les difficultés encore énormes de résilience et de développement auxquelles les Tanganyikais font encore face. Ces difficultés appellent à un investissement et à une coopération encore plus soutenue pour obtenir des services sociaux de qualité, les infrastructures et le développement intégral durable auxquels les citoyens ont droit. 

C’est le lieu ici de saluer la présence continue des agences, fonds et programmes des Nations Unies et d’autres partenaires qui restent aux côtés du Gouvernement pour accélérer la consolidation et l’extension des grands acquis engrangés avec la MONUSCO. 

Nous sommes confiants qu’ensemble, le plan de développement provincial récemment élaboré sera mis en œuvre sans faille, et que bientôt, la province de Tanganyika, avec ses immenses ressources et sera arborée comme un modèle qui fait la fierté de la RDC. 

Au nom de S.E le Premier Ministre, je puis vous promettre que, conformément à la vision de Son Excellence M. Le Présidence de la République, le Gouvernement ne ménagera aucun effort pour faire triompher la sécurité, la paix, la justice et le développement règnent durablement dans la province du Tanganyika et dans toute la RDC. 

Que vive l’Organisation des Nations-Unies 

Que vive la République Démocratique du Congo intangible ds ses frontières de 1960 et pacifiée ;

Que vive la cohabitation pacifique intercommunautaire au Tanganyika 

Que vive notre chère Province du Tanganyika

Je vous remercie

You may also like

Laissez un commentaire

*

code

Quotidien d'Actions pour la Démocratie et le Développement

Editeur - Directeur Général

 +243818135157

 +243999915179

ngoyimarcel@ymail.com

@2022 – All Right Reserved. La Prospérité | Site developpé par wetuKONNECT