Accueil » Absence de consensus dans la promotion des échanges commerciaux, Genève : Jean-Lucien Bussa plaide pour la mise en œuvre des déclarations de Bali, Nairobi et Buenos Aires

Absence de consensus dans la promotion des échanges commerciaux, Genève : Jean-Lucien Bussa plaide pour la mise en œuvre des déclarations de Bali, Nairobi et Buenos Aires

Par admin
0 commentaire

Représentant la RD. Congo aux assises de la 12ème Conférence Ministérielle de  l’Organisation Mondiale du Commerce, tenue du 8 au 11 juin 2022 à Genève, en Suisse, Jean-Lucien Bussa Tongba a rappelé la persistance de l’absence du consensus aux négociations sur les sujets cruciaux depuis Bali en Indonésie, Nairobi au Kenya et Buenos Aires en Argentine. Nommément, le Ministre National du Commerce Extérieur a cité les négociations sur le développement des chaines de valeurs globales, l’accès préférentiel aux marchés en faveur des Pays les Moins Avancés, l’élimination des obstacles non tarifaires sous toutes leurs formes, l’élimination des subventions aux exportations des produits agricoles et halieutiques recherchés. Ce qui devraient, a-t-il affirmé, ‘’permettre de dégager un consensus sur les dispositifs pour la promotion des échanges commerciaux’’.

Mise en œuvre des Déclarations

Solidaire aux déclarations faites par les représentants des Groupes de Négociations, Jean-Lucien Bussa a indiqué que ‘’la République Démocratique du Congo attend que les négociations qui ont été menées au niveau des experts et vont se poursuivre pendant les présentes assises par les Ministres aboutissent à des solutions consensuelles idoines, permettant de renforcer notre ordre commercial où la pratique du libre-échange est garantie par des règles équitables, transparentes, non discriminatoires, prévisionnelles, conduisant à la croissance de toutes les économies aussi bien développées que celles des Pays en Développement et des Pays les Moins Avancés’’.

Ferme volonté de la RDC

«Pour conclure, la RDC participe à la 12ème Conférence Ministérielle avec la ferme volonté de contribuer, au côté des autres pays membres, à la consolidation du Système Commercial Multilatéral et aux succès des présentes assises avec des résultats bien meilleurs que les précédents et couronnés par une Déclaration Ministérielle», a conclu le Ministre RD-Congolais du Commerce Extérieur, dans son discours prononcé en présence du Président de la 12ème Conférence Ministérielle de l’Organisation Mondiale du Commerce, de la Directrice Générale de l’Organisation Mondiale du Commerce ainsi que des différents Ministres du Commerce Extérieur du monde entier.

John Ngoyi

Déclaration de Son Excellence Monsieur le Ministre du Commerce Extérieur à la 12ème Conférence Ministérielle de l’Organisation Mondiale du Commerce

(Genève, juin 2022)

  • Monsieur le Président de la 12ème Conférence Ministérielle de l’Organisation Mondiale du Commerce,
  • Messieurs les Chefs des Délégations et Chers collègues,
  • Madame la Directrice Générale de l’Organisation Mondiale du Commerce,

L’organisation des présentes assises de la Conférence Ministérielle de l’Organe de Régulation et de Promotion du Commerce international, après deux reports successifs, se tient dans un contexte particulier, marqué notamment par la guerre en Ukraine et la pandémie à Covid-19 qui impactent négativement le Commerce international.

La poussée du protectionnisme et le développement des nouvelles initiatives conjointes parallèles aux négociations en cours qui s’ajoutent aux questions inscrites au menu actuel des négociations, impose à toutes les parties un engagement proactif pour rompre avec l’enlisement observé dans la recherche des solutions aux principales questions devant conduire à l’élimination des distorsions sur le Commerce à l’échelle mondiale.

C’est ici l’occasion de rappeler la persistance de l’absence du consensus aux négociations sur les sujets cruciaux depuis Bali, Nairobi et Buenos Aires.

Les négociations sur le développement des chaines de valeurs globales, l’accès préférentiel aux marchés en faveur des Pays les Moins Avancés, l’élimination des obstacles non tarifaires sous toutes leurs formes, l’élimination des subventions aux exportations des produits agricoles et halieutiques recherchée, devraient permettre de dégager un consensus sur les dispositifs pour la promotion des échanges commerciaux.

La République Démocratique du Congo attend que les négociations qui ont été menées au niveau des experts et vont se poursuivre pendant les présentes assises par les Ministres aboutissent à des solutions consensuelles idoines, permettant de renforcer notre ordre commercial où la pratique du libre-échange est garantie par des règles équitables, transparentes, non discriminatoires, prévisionnelles, conduisant à la croissance de toutes les économies aussi bien développées que celles des Pays en Développement et des Pays les Moins Avancés.

Je tiens à souligner à cette occasion que mon pays est solidaire aux déclarations qui sont faites par les représentants des Groupes de Négociations auxquels il fait partie, lesquelles (déclarations) constituent les positions qu’il défend auxdites négociations.

Un autre point qui me tient à cœur porte sur la capacité de négociation des membres dont le niveau de développement et des moyens financiers est à géométrie variable.

Au nom de la solidarité, je m’interroge de savoir si ce n’est pas ici le lieu d’imaginer un mécanisme de solidarité au-delà des flexibilités aux règles qui faciliteraient l’exploitation des Représentations Permanentes à Genève et allègerait le poids de cotisation des PMA en général, pour ceux de l’Afrique en particulier.

En effet, ce système auquel la RDC a adhéré en tant que membre originel a suscité et continue à susciter de l’intérêt pour mon pays au regard des avantages habituellement reconnus à l’OMC, entre autres : contribution au maintien de la paix, règlement pacifique et constructif des différends,  réduction des coûts de la vie par la libéralisation des échanges, un plus large choix de produits sur le marché, accroissement de revenus, protection des gouvernements contre les pressions.

  • Monsieur le Président de la 12ème Conférence Ministérielle de l’Organisation Mondiale du Commerce ;
  • Messieurs les Chefs des Délégations et Chers Collègues ;
  • Madame la Directrice Générale de l’Organisation Mondiale du Commerce,

Pour conclure, la RDC participe à la 12ème Conférence Ministérielle avec la ferme volonté de contribuer, au côté des autres pays membres, à la consolidation du Système Commercial Multilatéral et aux succès des présentes assises avec des résultats bien meilleurs que les précédentes et couronnés par une Déclaration Ministérielle.

Je vous en remercie

Fait à Kinshasa, le 1er Juin 2022

Jean-Lucien BUSSA TONGBA

You may also like

Laissez un commentaire

*

code

Quotidien d'Actions pour la Démocratie et le Développement

Editeur - Directeur Général

 +243818135157

 +243999915179

ngoyimarcel@ymail.com

@2022 – All Right Reserved. La Prospérité | Site developpé par wetuKONNECT