Accueil Nation Arrivé hier à Beni ,Vital Kamerhe : ‘‘La guerre de l’Est a duré et elle doit prendre fin’’

Arrivé hier à Beni ,Vital Kamerhe : ‘‘La guerre de l’Est a duré et elle doit prendre fin’’

Par La Prospérité
0 commentaire

Le président national de l’Union pour la nation Congolaise (UNC), Vital Kamerhe, est arrivé dimanche, 25 septembre dans l’après-midi à Beni au Nord-Kivu. Aussitôt atterri, l’ancien chef de cabinet du président de la République s’est adressé à cette population meurtrie de Beni au rond-point du 30 juin. Dans speech, il est revenu sur l’importance de l’unification de la République Démocratique du Congo avant d’indiquer que la guerre de l’Est a duré et qu’elle doit prendre fin.

“Trop c’est trop, la guerre doit prendre fin. Mais, nous devons faire le diagnostic afin de connaître le vrai problème de la RDC”, a-t-il lancé dans la foulée.

Cependant la veille, soit le samedi 24 septembre, le leader de l’UNC était à Butembo. Le cortège le conduisant est parti de l’aérodrome de Rughenda en direction du rond-point VGH, au centre-ville de Butembo, où il a pris la parole devant des milliers de ces partisans. C’était en ville commerciale de Butembo où il s’est offert l’occasion de compatir avec la population victime du regain de l’insécurité causée par des groupes armés qui opèrent dans cette région.

Ce, avant de lâcher que sa tournée dans l’Est est apolitique et de préciser qu’il «n’a pas besoin d’un boulot pour prêcher la paix.»

«Je ne suis pas venu faire la politique. Je suis en tournée de paix. On dit que nous politiciens, on est menteurs. Moi, je dis ce que je vais réaliser. On dit que c’est l’ADF qui tue. On m’a dit que 15 personnes sont mortes lors des manifestations anti-MONUSCO. Je n’ai pas besoin d’un boulot pour prêcher la paix. Je dis que la guerre va prendre fin», a-t-il déclaré devant un parterre de journalistes sur place.

Le président national de l’UNC a également justifié sa présence en ville commerciale de Butembo par le fait «de remercier la population qui l’a soutenu lorsqu’il était en prison.»

«J’arrive à Butembo pour remercier la population qui m’a soutenu lorsque j’étais en prison. Des gens m’ont dit que je ne saurai pas arriver à Butembo. Mais, je suis là. Même pendant la guerre, j’étais accueilli à Butembo », a-t-il renchéri.

C’est depuis le 12 septembre dernier que Vital Kamerhe a entamé sa tournée de « paix » devant le conduire dans quatre provinces de la République démocratique du Congo, à savoir la Tshopo, le Nord-Kivu, le Sud-Kivu ainsi que le Maniema.

Emma Muntu

You may also like

Laissez un commentaire

Quotidien d'Actions pour la Démocratie et le Développement

Editeur - Directeur Général

 +243818135157

 +243999915179

ngoyimarcel@ymail.com

@2022 – All Right Reserved. La Prospérité | Site developpé par wetuKONNECT