Accueil » Elections 2023 : le ‘‘oui mais …’’ du PPRD à la CIME

Elections 2023 : le ‘‘oui mais …’’ du PPRD à la CIME

Par Chris Mutombo
0 commentaire

La Commission d’Intégrité et Médiation Électorale (CIME) composée pour la plupart des leaders des confessions religieuses et ceux de la société civile,  a entrepris depuis la semaine dernière une série de contacts avec certains leaders de l’opposition. Ils ont repris leur bâton de pèlerin après la rencontre avec Martin Fayulu pour prendre langue avec le directoire du PPRD. C’était le samedi 10 septembre que cette délégation des hommes de Dieu conduite par l’évêque Dodo Kamba, s’est rendue au PPRD. Fer de lance de l’ancienne majorité, ce parti de Joseph Kabila a avoué à ces leaders religieux qu’il est partant pour les élections de 2023, mais pas avec la composition de l’actuelle Cour Constitutionnelle, qu’il juge partiale.

Emmanuel Ramazani Shadary, en sa qualité de secrétaire permanent du PPRD n’y est pas allé par le dos de la cuillère. Il a fait savoir à ses hôtes : « Le PPRD récuse la composition de la Cour constitutionnelle actuelle et souhaite une Cour constitutionnelle impartiale conformément à la loi». Après le refus de l’équipe de la CENI, conduite par Dénis Kadima, qu’il a jugé non consensuelle et non conforme à la loi pour les élections libres, transparentes et équitables, le PPRD manifeste sa désapprobation à l’actuelle équipe de la Cour constitutionnelle. Les visiteurs du PPRD ont fait avec leurs hôtes le tour horizon complet en plus du processus électoral et de la situation sécuritaire en République démocratique du Congo.

Il ne pouvait pas en être autrement. Le PPRD milite avec les autres partis de l’opposition au sein du Front patriotique en faveur d’un minimum de consensus avant d’aller aux élections. Ils ont eu à dénoncer le passage en force dans la désignation notamment du président de la Cour constitutionnelle avant de parler de la nomination de Denis Kadima. Les marches ont été organisées en faveur des élections libres, transparentes et apaisées en vue de créer un cadre propice pour de bonnes élections en République démocratique du Congo.

Mais aujourd’hui, ils considèrent que le jeu est joué d’avance. Le PPRD a désormais les yeux rivés sur le congrès qui tarde malheureusement à venir alors que les échéances électorales s’approchent. Le PPRD peine à mobiliser ses combattants avant de parler de ses cadres depuis qu’il a perdu le pouvoir.

Emma Muntu

You may also like

Laissez un commentaire

*

code

Quotidien d'Actions pour la Démocratie et le Développement

Editeur - Directeur Général

 +243818135157

 +243999915179

ngoyimarcel@ymail.com

@2022 – All Right Reserved. La Prospérité | Site developpé par wetuKONNECT