Accueil » Embouteillages à Kinshasa, Tshangu : des Chauffeurs insistent sur la création des routes secondaires et la réparation des feux de signalisation

Embouteillages à Kinshasa, Tshangu : des Chauffeurs insistent sur la création des routes secondaires et la réparation des feux de signalisation

Par Chris Mutombo
0 commentaire

La circulation des personnes au Boulevard, dans le district de Tshangu, devient de plus en plus un calvaire. Les habitants de cette partie de la capitale éprouvent d’énormes difficultés pour vaquer paisiblement à leurs occupations. Au cours d’une interview réalisée le lundi 19 septembre, M. Henock Nga, chauffeur du tronçon Kingasani-Zando, a révélé que le problème des embouteillages à Tshangu est lié au manque des routes secondaires et des panneaux de signalisation. Le constat était le même pour plusieurs autres chauffeurs bloqués, à la hauteur du quartier 1, entre les communes de Masina et N’djii. D’où, cet appel pressant aux autorités en vue de la création des routes secondaires pour permettre à toute la capitale de respirer.

Car, du jour au lendemain, la circulation devient de plus en plus difficile pour les usagers qui sont habitués d’emprunter cette route tous les jours. C’est chaque matin et soir qu’il y a des embouteillages sur le boulevard Lumumba notamment du côté du marché de la liberté mais aussi, à la place pont N’djili et cela dure presqu’une toute journée. Nous pensons que l’Etat congolais mettra en place des agents compétents pour le contrôle de la circulation routière, car ces embouteillages empêchent la population du Tshangu d’arriver à temps au travail, aux établissements scolaires, aux universités et autres lieux.

« La route est libre souvent vers très tôt matin et déjà vers 6h du matin que la population croise des embouteillages et c’est d’abord le matin que la population de la Tshangu est obligée de faire les pieds puis le soir entre le quartier Debonhomme vers l’arrêt Ma crevette en passant par le marché de la liberté à Masina jusqu’au quartier Kingasani « ya suka » dans la commune de Kimbaseke », a indiqué un habitat de cette partie de Kinshasa.

Toutefois, d’aucuns estiment que certains chauffeurs sont les causes principales de ces embouteillages par leur incompréhension.

Claire Lembula

You may also like

Laissez un commentaire

*

code

Quotidien d'Actions pour la Démocratie et le Développement

Editeur - Directeur Général

 +243818135157

 +243999915179

ngoyimarcel@ymail.com

@2022 – All Right Reserved. La Prospérité | Site developpé par wetuKONNECT