Accueil Société ESU : l’année académique 2022-2023 officiellement lancée

ESU : l’année académique 2022-2023 officiellement lancée

Par La Prospérité
0 commentaire

Le Ministère de l’enseignement supérieur et universitaire, par l’entremise de José Panda, Ministre de la Recherche Scientifique, a procédé, le vendredi 6 Janvier 2023, à une double cérémonie de présentation officielle de l’instruction académique 024 portant directives relatives à l’année académique 2022-2023 et à l’ouverture officielle de cette nouvelle année sur toute l’étendue du territoire national.

C’était dans l’amphithéâtre de l’institut supérieur pédagogique de la Gombe, en présence des professeurs issus de divers établissement supérieurs et universitaires de la capitale et d’ailleurs. José Panda a dévoilé à cette occasion la particularité de l’instruction 024, qui met un accent tout particulier sur non seulement les recommandations des états généraux de l’ESU, mais aussi sur la situation sécuritaire préoccupante dans l’Est de la RD Congo. L’instruction comporte au total trois cent trente (330) directives reparties en six (6) chapitres.

Parmi les innovations apportées cette année, il y a notamment le changement de nom pour la filière d’accoucheuse en sage-femme, la création d’une caisse centrale pouvant percevoir tous les frais payés dans les établissements, la formation militaire théorique et pratique de 15 jours pour les candidats nouvellement inscrits au niveau supérieur, la mise en œuvre d’un service de numérisation de gestion des établissements notamment, avec le programme de connectivité…Cette même instruction est accompagnée d’une liste en annexe reprenant les établissements autorisés à organiser la faculté de médecine et à fonctionner dans le pays après publication officielle des résultats du contrôle de viabilité.

Fixation des frais d’études et autres

Les frais d’études et académiques seront désormais fixés par le ministère de tutelle pour tous les établissements. Dénonçant, par ailleurs, les fautes de gestion, le patron de l’ESU interdit formellement aux responsables des établissements de négocier cette question avec les représentations estudiantines. Cette Instruction académique, image d’une boussole devant guider les actions de l’année académique 2022-2023 revient également sur les attitudes, comportement et la politique à adopter au sein des établissements, les réponses claires quant au sujet de la transition entre l’ancien et le nouveau système, la politique à adopter concernant les personnes vivants avec handicap et les dispositions à mettre en œuvre en vue de renforcer les capacités des apprenants et étudiants.  

La thèse de doctorat est aussi conditionnée

Outre ces axes, il y a également la lutte contre les antivaleurs, l’assainissement et la protection de l’environnement ; la gestion du fichier des inscriptions électroniques ; l’organisation de la formation doctorale jusqu’à la thèse pour laquelle le Diplôme d’études approfondies (DEA) sera désormais un certificat. La vulgarisation et la valorisation  des résultats de la recherche font aussi partie des axes de cette instruction académique.

Pour une parfaite année académique 2022-2023, le ministère de l’enseignement supérieur et universitaire encourage aussi la création des revues locales dans les universités et instituts supérieurs et l’auto-évaluation interne des établissements.

Josué Nsema

You may also like

Laissez un commentaire

Quotidien d'Actions pour la Démocratie et le Développement

Editeur - Directeur Général

 +243818135157

 +243999915179

ngoyimarcel@ymail.com

@2022 – All Right Reserved. La Prospérité | Site developpé par wetuKONNECT