Accueil » Gratuité de la maternité en RDCNeuf hôpitaux en phase expérimentale à Kinshasa 

Gratuité de la maternité en RDCNeuf hôpitaux en phase expérimentale à Kinshasa 

Par Chris Mutombo
0 commentaire

Pour traduire en acte la politique sanitaire du chef de l’Etat axée sur la Couverture Santé Universelle, le Ministre de la Santé Publique, Hygiène et Prévention, Dr Jean-Jacques Mbungani, accompagné de la Vice-ministre, Véronique Kilumba, a effectué, le vendredi 22 juillet 2022, une visite d’inspection dans les différents hôpitaux du district de la Tshangu, dans la partie Est de Kinshasa.

La délégation ministérielle a été tour à tour aux hôpitaux et centres hospitaliers de référence de Kikimi au quartier Mikondo/Ndjoko ; au Centre Hospitalier de Kingasani (ex-Hôpital de ma Sœur), dans la commune de Kimbanseke ; à l’hôpital Roi Baudouin 1 et à l’hôpital Biamba Marie Mutombo, dans la commune de Masina jusqu’à l’Hôpital Sino-Congolais et l’Hôpital Général de Référence de N’djili (ex-Mama Mobutu).

«Nous avons tenu à visiter toutes les structures sanitaires qui contribuent à la gratuité de l’accouchement ainsi que la consultation prénatale et post-natal.  Cette visite nous a permis de faire un état des lieux. Nous avons constaté que 9 zones de santé de la ville-province de Kinshasa  font déjà de la gratuité de l’accouchement et des consultations prénatales et post natales», a souligné le  Ministre Jean-Jacques Mbungani.

Mbungani à l’écoute … 

Au cours de son passage, le numéro Un de la santé s’est également mis à l’écoute des Médecins Chefs de Zone, des responsables et Médecins Directeurs de tous ces établissements. Chacun a saisi l’occasion pour remettre au patron de la Santé un mémorandum dans lequel il présente ses doléances ou autres difficultés ressentis dans le fonctionnement de sa formation sanitaire. 

« (…) Je suis contente que le ministre descende sur terrain pour rencontrer la population et palper les réalités dans nos hôpitaux. Cette initiative louable permet de protéger les mamans qui portent la vie pour le futur du pays. Vous avez vu comment la route qui mène vers notre hôpital se trouve dans un état pitoyable. C’est difficile pour la voiture d’arriver jusqu’ici, surtout pendant la saison sèche. Il y a aussi un problème d’insécurité à l’extérieur. Voilà nos difficultés majeures», a déclaré par exemple, la Sœur Claudia  Nicole, Gestionnaire de l’Hôpital de Kingasani.

Notons qu’en attendant la mise en œuvre effective de la CSU, le programme de la gratuité de maternité est déjà en expérimentation dans quelques structures sanitaires de Kinshasa.

«Avant je ne croyais pas que la maternité est devenue  gratuite. Je suis très contente de le constater ici au centre hospitalier de Kikimi. La chose qui m’a touché surtout, est de voir que l’accouchement par la voix de la Césarienne soit aussi gratuit dans nos hôpitaux.  Je dis merci au Chef du Gouvernement de la République et au Chef de l’Etat pour l’accomplissement de sa vision», s’est réjouie Mme Fatima Angèle.

Mbungani, un ministre de terrain   

Partout où il est passé à Tshangu, le Ministre de la Santé Publique, Hygiène et Prévention, a laissé une enveloppe pour renforcer et motiver le personnel de santé qui travaille au quotidien pour sauver des vies humaines.

Il faut souligner que Dr Jean-Jacques MBUNGANI est le tout premier ministre national de la santé à mettre ses pieds dans la zone de santé de Kikimi, au centre hospitalier de Kingasani et à l’hôpital Général de référence N’djili, depuis que le Congo existe.    

Cette descente sur terrain a permis au ministre de la Santé d’expérimenter l’effectivité de la gratuité des accouchements, soins post natals et néonatals de qualité qui doivent répondre aux normes en la matière.

Il était aussi question d’évaluer la situation de l’offre et en tirer des leçons, identifier toutes les forces et opportunités pour garantir efficacement la mise en œuvre effective de ce programme dont le budget annuel varie entre 35 à 40 millions de dollars américains pour la Ville de Kinshasa. 

Jordache Diala

Pour traduire en acte la politique sanitaire du chef de l’Etat axée sur la Couverture Santé Universelle, le Ministre de la Santé Publique, Hygiène et Prévention, Dr Jean-Jacques Mbungani, accompagné de la Vice-ministre, Véronique Kilumba, a effectué, le vendredi 22 juillet 2022, une visite d’inspection dans les différents hôpitaux du district de la Tshangu, dans la partie Est de Kinshasa.

La délégation ministérielle a été tour à tour aux hôpitaux et centres hospitaliers de référence de Kikimi au quartier Mikondo/Ndjoko ; au Centre Hospitalier de Kingasani (ex-Hôpital de ma Sœur), dans la commune de Kimbanseke ; à l’hôpital Roi Baudouin 1 et à l’hôpital Biamba Marie Mutombo, dans la commune de Masina jusqu’à l’Hôpital Sino-Congolais et l’Hôpital Général de Référence de N’djili (ex-Mama Mobutu).

«Nous avons tenu à visiter toutes les structures sanitaires qui contribuent à la gratuité de l’accouchement ainsi que la consultation prénatale et post-natal.  Cette visite nous a permis de faire un état des lieux. Nous avons constaté que 9 zones de santé de la ville-province de Kinshasa  font déjà de la gratuité de l’accouchement et des consultations prénatales et post natales», a souligné le  Ministre Jean-Jacques Mbungani.

Mbungani à l’écoute … 

Au cours de son passage, le numéro Un de la santé s’est également mis à l’écoute des Médecins Chefs de Zone, des responsables et Médecins Directeurs de tous ces établissements. Chacun a saisi l’occasion pour remettre au patron de la Santé un mémorandum dans lequel il présente ses doléances ou autres difficultés ressentis dans le fonctionnement de sa formation sanitaire. 

« (…) Je suis contente que le ministre descende sur terrain pour rencontrer la population et palper les réalités dans nos hôpitaux. Cette initiative louable permet de protéger les mamans qui portent la vie pour le futur du pays. Vous avez vu comment la route qui mène vers notre hôpital se trouve dans un état pitoyable. C’est difficile pour la voiture d’arriver jusqu’ici, surtout pendant la saison sèche. Il y a aussi un problème d’insécurité à l’extérieur. Voilà nos difficultés majeures», a déclaré par exemple, la Sœur Claudia  Nicole, Gestionnaire de l’Hôpital de Kingasani.

Notons qu’en attendant la mise en œuvre effective de la CSU, le programme de la gratuité de maternité est déjà en expérimentation dans quelques structures sanitaires de Kinshasa.

«Avant je ne croyais pas que la maternité est devenue  gratuite. Je suis très contente de le constater ici au centre hospitalier de Kikimi. La chose qui m’a touché surtout, est de voir que l’accouchement par la voix de la Césarienne soit aussi gratuit dans nos hôpitaux.  Je dis merci au Chef du Gouvernement de la République et au Chef de l’Etat pour l’accomplissement de sa vision», s’est réjouie Mme Fatima Angèle.

Mbungani, un ministre de terrain   

Partout où il est passé à Tshangu, le Ministre de la Santé Publique, Hygiène et Prévention, a laissé une enveloppe pour renforcer et motiver le personnel de santé qui travaille au quotidien pour sauver des vies humaines.

Il faut souligner que Dr Jean-Jacques MBUNGANI est le tout premier ministre national de la santé à mettre ses pieds dans la zone de santé de Kikimi, au centre hospitalier de Kingasani et à l’hôpital Général de référence N’djili, depuis que le Congo existe.    

Cette descente sur terrain a permis au ministre de la Santé d’expérimenter l’effectivité de la gratuité des accouchements, soins post natals et néonatals de qualité qui doivent répondre aux normes en la matière.

Il était aussi question d’évaluer la situation de l’offre et en tirer des leçons, identifier toutes les forces et opportunités pour garantir efficacement la mise en œuvre effective de ce programme dont le budget annuel varie entre 35 à 40 millions de dollars américains pour la Ville de Kinshasa. 

Jordache Diala

You may also like

Laissez un commentaire

*

code

Quotidien d'Actions pour la Démocratie et le Développement

Editeur - Directeur Général

 +243818135157

 +243999915179

ngoyimarcel@ymail.com

@2022 – All Right Reserved. La Prospérité | Site developpé par wetuKONNECT