Accueil Nation La fatigue !

La fatigue !

Par La Prospérité
0 commentaire

Le troisième round des négociations s’est ouvert hier dans la capitale kenyane avec une centaine de représentants des groupes armés mais, sans le M23. Kinshasa est resté ferme dans sa décision de ne pas s’asseoir autour de la même table avec ceux qu’il considère comme terroristes. Une première victoire qui ne dit pas encore son nom sur le terrain diplomatique. Le gouvernement a claironné sur tous les toits que le M23 était instrumentalisé par le Rwanda.

La communauté internationale a fini par privilégier la voie du dialogue où Kinshasa semble avoir le contrôle de la situation. Les pressions étaient fortes pour que Kigali continue de faire la sourde oreille. Même les pays qui ne se contentaient que d’une timide déclaration au regard de l’afflux de déplacés à la base de ces affrontements du M23, ont finalement indexé le pouvoir de Kigali. Tout le monde commence à accuser des signes de fatigue. Personne ne pouvait supporter de voir des colonnes entières des personnes en errance fuyant les violences du M23. Il était temps qu’on en termine.

Nairobi III se veut ainsi une rencontre de dernière chance où le jeu semble déjà joué. Le mini-sommet de Luanda a balisé le chemin de Nairobi. Dans la capitale angolaise, les chefs d’Etat et le représentant du président rwandais s’étaient mis d’accord sur un calendrier de sortie de crise qui passait par la cessation des hostilités et le retrait du M23 des positions occupées. La rencontre de Nairobi ne pourra pas aller à l’encontre du décor planté à Luanda. Elle vient au contraire consolider les acquis obtenus sous la médiation de Lourenço.

Raison pour laquelle, le président Paul Kagame ou encore moins Yoweri Museveni n’ont pas trouvé utile de faire le déplacement de Nairobi, considérant que les dés étaient déjà jetés. Surtout, quand toute la communauté internationale s’inscrit aussi dans la voie du dialogue tracée par Luanda.

Le M23 qui a cherché à négocier un statut spécial auprès de la facilitation, n’aura pas eu gain de cause. Le train a démarré avec près d’une centaine de groupes armés qui pullulent l’Est de la RDC et qui ne demandent mieux que la paix et leur intégration dans le processus DDRCS.

Chercher à se démarquer de ce processus de dialogue, c’est signer de faire la guerre avec les troupes des pays de l’Afrique de l’Est qui poursuivent leur déploiement au Nord-Kivu. Pour quelle finalité? Les parrains du M23 qui font partie de ces pays de l’Afrique de l’Est n’ont aucun intérêt à s’affronter avec les autres membres de la même communauté.   

La Pros.

You may also like

Laissez un commentaire

Quotidien d'Actions pour la Démocratie et le Développement

Editeur - Directeur Général

 +243818135157

 +243999915179

ngoyimarcel@ymail.com

@2022 – All Right Reserved. La Prospérité | Site developpé par wetuKONNECT