Accueil » Leçon ?

Leçon ?

Par Chris Mutombo
0 commentaire

Des semaines mouvementées durant une période marquée par la mise en place des mécanismes pouvant mener à la restauration d’une paix durable dans l’Est de la République Démocratique du Congo. Plusieurs jours après l’occupation de Bunagana par les rebelles du M23, bénéficiaires du soutien de l’armée rwandaise, les populations de Goma et Butembo, avec le soutien de celles d’autres villes du Nord et Sud-Kivu, se sont levées pour exiger le départ immédiat de la Monusco (Mission de l’Organisation des Nations Unies pour la stabilisation au Congo), jugée impuissante, voire complice dans le malheur qui continue à frapper de milliers congolais sous le regard complice, plus de deux décennies durant, de la Communauté internationale. Le climat devient tellement malsain que le Gouvernement de la République, avec l’aval de Félix Tshisekedi, Président de la République, voudrait bien écourter le délai du plan de retrait de la Mission onusienne pour calmer les esprits qui se chauffent. Une situation qui illustre combien la solution aux maux de congolais ne viendra que des congolais eux-mêmes. Autrement dit, dans le cas de figure, la paix ne sera réellement restaurée dans l’Est du pays que par les Forces Armées de la République Démocratique du Congo (FARDC). C’est dans ce sens que les dirigeants de ce vaste, grand et  beau pays devront conjuguer des efforts, car toutes les forces étrangères associées à la traque des groupes rebelles, sur le sol congolais, peuvent tout apporter sauf la vraie solution. Que ceci serve de leçon et que les décideurs puissent désormais s’investir pour l’avènement d’un Congo nouveau, un Congo capable de relever les défis. Les capacités, il y en a assez…

La Pros.

You may also like

Laissez un commentaire

*

code

Quotidien d'Actions pour la Démocratie et le Développement

Editeur - Directeur Général

 +243818135157

 +243999915179

ngoyimarcel@ymail.com

@2022 – All Right Reserved. La Prospérité | Site developpé par wetuKONNECT