Accueil » Nord-Kivu : Forcing de la Monusco à Kasindi, Joseph Michée Baciseze très en colère !

Nord-Kivu : Forcing de la Monusco à Kasindi, Joseph Michée Baciseze très en colère !

Par Chris Mutombo
0 commentaire

Ce n’est plus un secret, le contingent tanzanien de la Monusco étant en vacances en Ouganda a fait le dimanche dernier un forcing à la frontière congolo-ougandaise de Kasindi, ce qui a conduit à la mort de plus de 3 personnes et une dizaine de blessés.

Face à cet acte de sabotage, les réactions ne cessent de tomber de partout où plus d’une personne réclame le départ immédiat de la force onusienne qui a un budget exceptionnel mais n’a pas la capacité de donner aux congolais une vraie sécurité, surtout dans sa partie Est.

A en croire Maître Joseph Michée Baciseze, un des hauts cadres de l’AFDC au Nord-Kivu, il est anormal que dans moins d’une semaine suite aux manifestations pacifiques, la Monusco puisse tuer plus de 25 congolais et le cas qui fâche est celui de Kasindi.

«Nous sommes souverain et indépendant depuis 1960, nous méritons du respect de la part de tous nos partenaires. Le droit international est clair sur le respect des frontières, aucun pays ne peut franchir la frontière d’un autre sans son consentement de même que pour les autres partenaires à l’instar de la Monusco. La situation de Kasindi où à quelques kilomètres, la délégation gouvernementale était en consultation avec les différentes couches de la population sur les dégâts matériels et humains causés par les manifestations mais chose étonnante, le contingent tanzanien s’est permis d’entrer par force sur le sol congolais et les incidents sont à déplorer. La Monusco a fait une invasion en tuant nos frères, c’est anormal et inacceptable qu’on tue quelqu’un chez lui. La question que nous nous posons est de savoir si les agents de la DGM étaient au courant du passage de ces éléments de la mission onusienne à Kasindi, la réponse à mon avis doit être négative. Bintou Keita a fait savoir que ces militaires onusiens sont aux arrêts mais l’endroit n’est pas connu. Il est sage que ces casques bleus opérant comme des ADF soient punis sévèrement et que tout leur contingent quitte le Congo et qu’un procès public soit ouvert quant à ce, car cela va soulager plus d’un Congolais qui ne veux plus voir le sang des innocents couler », a soutenu ce cadre de l’Afdc.

Guellord Risasi

You may also like

Laissez un commentaire

*

code

Quotidien d'Actions pour la Démocratie et le Développement

Editeur - Directeur Général

 +243818135157

 +243999915179

ngoyimarcel@ymail.com

@2022 – All Right Reserved. La Prospérité | Site developpé par wetuKONNECT