Accueil Nation Ombre et lumière autour de la 3ème session des consultations, Nairobi : Evariste Ndayishimiye  appelle à la cessation totale des hostilités dans l’Est de la RDC

Ombre et lumière autour de la 3ème session des consultations, Nairobi : Evariste Ndayishimiye  appelle à la cessation totale des hostilités dans l’Est de la RDC

Par La Prospérité
0 commentaire

*‘’Je saisis cette occasion pour féliciter le gouvernement de la RDC qui a réussi à inclure le maximum possible des communautés congolaises dans ce processus. Je le remercie également pour son engagement à la paix inclusive car le gouvernement, sous le leadership de S E. Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, a surpassé les tendances partisanes des acteurs politiques pour rassembler les congolais autour d’une table comme en famille. Au nom donc du Sommet des chefs d’État de l’EAC que j’ai l’honneur de présider, je voudrais réaffirmer notre engagement envers la Communauté et particulièrement au peuple de la République Démocratique du Congo (RDC), à aller ensemble sur ce chemin vers le rétablissement de la paix et de la sécurité dans l’Est de RDC’’, a déclaré Evariste Ndayishimiye, s’il faut  revenir sur l’essentiel de ses  propos liminaires à l’ouverture de la 3ème session de nouvelles consultations lancée hier, à Nairobi, au Kenya.

Bien plus, ‘’les violences et l’insécurité à l’Est de la République Démocratique du Congo durent depuis plusieurs années et ont fait plusieurs pertes en vies humaines, plusieurs déplacés et beaucoup de réfugiés dans les pays limitrophes. Ces années de guerre vous ont privé des dividendes de la paix qui sont le bien-être et le développement socio-économique. C’est pour cette bonne raison que nous vous recommandons de vous sentir tous concernés par la cessation des hostilités et de soutenir le processus jusqu’à l’aboutissement’’, a-t-il spécialement insisté.

LPM

Discours de son excellence le président de la République du Burundi et Président en exercice du sommet des Chefs d’Etat de la Communauté est Africaine (CEA) à  l’occasion du lancement de la 3ème  session des consultations politiques du processus de Nairobi

NAIROBI 28 NOVEMBRE 2022

– Excellence Uhuru Kenyatta, Facilitateur du Processus de Nairobi dans le cadre de la CAE et Ancien Président de la République du Kenya ;

– Monsieur le représentant de Son Excellence, Félix Tshisekedi, Président de la République Démocratique du Congo ;

– Le représentant du Secrétaire Général de l’ONU

– Le représentant de l’Union Africaine ;

– Les représentants des Etats Partenaires de la CAE présents ;

– Membres des Corps Diplomatiques et de la Communauté Internationale et Observateurs dans le Processus de Nairobi ;

– Les représentants des divers groupes et parties au processus de Nairobi dirigé par la CAE ;

– Tous protocoles observés ;

– Mesdames et Messieurs.

1. Celui qui veut qu’un peuple ne recouvre pas sa dignité et son bien-être, lui impose les conflits et les violences. Les conflits sociaux, les conflits politiques, voilà ce qui mine, vous le peuple congolais, ce qui mine la nation congolaise.

2. Permettez-moi, Excellence Mesdames et Messieurs de commencer par rendre grâce à Dieu Tout Puissant, Lui qui a voulu que cette rencontre ait lieu. Lui qui a guidé nos pas et qui nous conduit dans ce dialogue pour enfin retrouver la paix tant souhaitée par tout le peuple congolais. Nous l’implorons de rester avec nous par le saint esprit, afin que ces assises puissent produire des fruits auxquels savoureront les filles et fils de la RDC, auxquels gouteront aussi la génération future et la Région toute entière.

Excellence Mr le Président, Excellences Mesdames Messieurs, 

3. Je suis heureux aujourd’hui de partager avec vous la joie de voir le peuple congolais assis à la même table pour discuter de l’avenir de sa nation. Sur cette table, nous assisterons au partage de la richesse de la nation congolaise, qui est pour tous les Congolais sans exception aucune.

Chers frères congolais,

4. Avant d’entamer mon propos, laissez-moi vous dire une chose : le Bon Dieu avait offert un bon cadeau à Adam et Eve dans le jardin d’Eden. Tout ce qui est bon y était ; mais Satan n’a pas voulu que ces hommes en prennent plaisir. Il les a trompés et ils ont enfreint la loi de Dieu, ils ont désobéi et le Bon Dieu les a chassés du jardin. Ce bon Dieu a fait un bon cadeau au congolais. Vous avez tout, mes chers frères et sœurs. Mais,  Satan ne peut pas vous permettre de jouir de ces richesses, il doit vous caresser pour vous entrainer dans le gouffre. 5. Tuer c’est désobéir au commandement de Dieu, discriminer l’autre est le non-respect du grand commandement car Dieu nous instruit de nous aimer les uns les autres. Si vous continuez dans ce chemin, il n’y aura pas d’autre forme de procès que de vous empêcher à profiter de ce cadeau du ciel.

6. C’est pour cela qu’aujourd’hui, c’est un grand moment, un moment de renaissance du Congo. Vous devez en profiter car c’est une chance qui s’offre à vous. C’est pour cela que de notre part, c’est une fête dans la région, dans la Communauté de l’Afrique de l’Est, de voir les acteurs sociaux et politiques congolais se réunir pour trouver des solutions à leur problème.

7. Je tiens à remercier le gouvernement et nos frères Kenyans pour l’accueil chaleureux et fraternel qui nous a été réservé ainsi qu’à toutes nos délégations respectives. Vous nous avez offert ce bel environnement qui nous est tous favorable, car même ceux qui se considèrent protagonistes 3 sont ensemble ici, ce qui présage un bon avenir pour tous les congolais présents et non présents ici.

8. De ma part, c’est un grand honneur de me joindre à vous en ce jour qui reflète un évènement historique pour le peuple congolais en général, et en particulier à la population de la région de l’Est du Congo, au moment où nous entamons la troisième session des consultations inter congolaises dans le cadre du processus de Nairobi, processus de la Communauté de l’Afrique de l’Est.

9. Je saisis cette occasion pour féliciter le gouvernement de la RDC qui a réussi à inclure le maximum possible des communautés congolaises dans ce processus. Je le remercie également pour son engagement à la paix inclusive car le gouvernement, sous le leadership de S E. Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, a surpassé les tendances partisanes des acteurs politiques pour rassembler les congolais autour d’une table comme en famille. 10. Au nom donc du Sommet des chefs d’État de l’EAC que j’ai l’honneur de présider, je voudrais réaffirmer notre engagement envers la Communauté et particulièrement au peuple de la République Démocratique du Congo (RDC), à aller ensemble sur ce chemin vers le rétablissement de la paix et de la sécurité dans l’Est de RDC.

11. Je félicite et encourage le Facilitateur du Processus de Nairobi pour la paix et la sécurité à l’Est de la République Démocratique du Congo, mon frère Uhuru Kenyatta, ancien 4 Président de la République du Kenya, pour ses efforts inlassables visant à aider la RDC à retrouver la paix. Soyez rassuré, mon cher frère, vous avez le plein soutien de tous les Chefs d’Etat de la Communauté de l’Afrique de l’Est qui se sont engagés à vous apporter l’aide nécessaire pour l’accomplissement de votre noble mission.

Excellence Mesdames et Messieurs, Distingués invités,

12. En mars 2022, le Sommet des chefs d’Etat de l’EAC a intégré la RDC comme membre à part entière de la Communauté Est Africaine. Avec cette intégration de la RDC, la Communauté de l’Afrique de l’Est, a acquis la responsabilité de travailler sur une nouvelle mission : celle de rétablir la paix et la stabilité dans cette région. Une mission qui nous réunis en ce jour. Cela se comprend chers frères, notre devise est : « ONE PEOPLE, ONE DESTINY ». Un seul peuple, une seule destinée. On ne peut pas dormir en paix tant qu’un membre du corps souffre. Dans notre communauté, si un Etat est malade cela fait souffrir toute la communauté.

13. C’est ainsi que nous sommes déterminés à guérir ensemble. Et, au cours des deux derniers mois, les Chefs d’État de la CEA se sont efforcés sans relâche à restaurer la paix et la sécurité dans l’Est de la RDC. Le 22ème  Sommet Ordinaire des Chefs d’État de la CAE, la réunion de consultation de haut niveau des Chefs d’État de la CEA à Sharm El Sheikh, en Égypte ; et divers efforts bilatéraux et multilatéraux qui se sont produits dans un passé récent dont le mini-sommet de Luanda qui a réuni les présidents de la CAE et le Président de la CIRGL sur cette question, témoignent du poids et de l’importance que nous avons investis dans ce processus important.

14. Je tiens à assurer tout le monde ici que nous sommes déterminés à mener ce processus jusqu’à bon port, de façon inclusive et dans le respect de toutes les décisions prises lors de ces consultations.

Excellences Mesdames et Messieurs, Distingués invités,

15. La troisième session des consultations inter congolais s’appuie sur l’élan acquis par les deux précédentes tables rondes de consultations dans le but d’améliorer l’inclusivité et d’élargir l’espace visant la réalisation d’une paix durable en RDC. C’est dans cet ordre que je souhaite vous demander d’aborder les échanges avec un esprit ouvert, flexible et fraternel. Travaillez en ayant à l’esprit que personne d’autres cieux, ne viendra pour bâtir la paix chez-vous.  Travaillez sachant que le même Satan qui vous incite à vous entredéchirer au lieu de gérer ensemble ce bon gâteau que le bon Dieu vous a offert comme des frères, ne se réservera pas à vous apporter des ennuis en vous amenant des rapaces qui ne viendront que pour vous piller.

16. Je vous demande d’aborder les délibérations avec un esprit ouvert, de tirer les leçons des initiatives similaires dans des nations qui ont connu des conflits identiques  au vôtre, et travailler avec un désir de transmettre un héritage de paix à la prochaine génération. En tant que région, nous sommes prêts à fournir tout le soutien nécessaire pour rétablir la paix et la sécurité en RDC. Chers frères congolais,

17. Personne n’ignore que la guerre est toujours la pire des solutions dans tout conflit. Elle crée plus d’angoisses et provoque l’effusion de sang des citoyens civiles innocents. Elle crée unitairement des orphelins et fait sombrer l’avenir d’un Etat, l’avenir d’un peuple. C’est pour cette raison que tous les Chefs d’Etat de la Communauté de l’Afrique de l’Est dont je hausse ma voix pour les représenter se coalisent comme un seul homme en vue de faire de la sécurité et la stabilité leur cheval de bataille à l’Est de la RDC en particulier, et dans toute la région en général. C’est aussi pour cela que vos sœurs et frères, les corps de défense des Etats membres de la communauté ont accepté 7 de se sacrifier pour vous, chers frères et sœurs congolais. Votre ennemi est désormais notre ennemi. Je vous exhorte à ne pas décevoir vos sœurs et frères Est Africains. Évoluez vers la paix, la paix sans effusion de sang, la paix dans l’entente entre frères.

18. La préoccupation du peuple Est Africain de voir l’Est de la RDC recouvrer la paix, la sécurité et la stabilité et la bonne coopération entre tous les Etats membres de la Communauté se situe au centre des esprits épris de paix. C’est dans cette perspective qu’un mini-sommet des Chefs d’Etats s’est tenu à Luanda en République d’Angola en date du 23 novembre 2022 ; et les mesures susceptibles de contribuer à recouvrer la paix dans tous les coins concernés ont été prises par les Chefs d’Etats. Nous devons chercher la paix par le dialogue et non par les armes. La paix ramenée par les armes devient relative car le perdant reste, mais la mort dans l’âme finira un jour par ressusciter et créer une autre guerre. C’est cela que nous voulons bannir, vous êtes appelés à surmonter vos frustrations pour chercher la paix en vous donnant la paix.

19. Pour vous, les parties concernées, c’est en mettant en application toutes les mesures prises dans le sommet des Chefs d’Etats de Luanda, et en privilégiant les consultations qui se suivent depuis Nairobi 1, 2 et 3 d’aujourd’hui, que vous aurez à réussir le pari d’arriver à une paix et stabilité durable pour vous tous. Nous vous encourageons donc d’aller de l’avant.

Chers partenaires régionaux et de la RDC ;  Distingués Invités ;

20. Les violences et l’insécurité à l’Est de la République Démocratique du Congo durent depuis plusieurs années et ont fait plusieurs pertes en vies humaines, plusieurs déplacés et beaucoup de réfugiés dans les pays limitrophes. Ces années de guerre vous ont privé des dividendes de la paix qui sont le bien-être et le développement socio-économique. C’est pour cette bonne raison que nous vous recommandons de vous sentir tous concernés par la cessation des hostilités et de soutenir le processus jusqu’à l’aboutissement.

21. Cette crise a fait qu’il y ait dégradation de la situation humanitaire à l’Est de la RDC avec des effets néfastes dans la région et surtout dans les pays frontaliers. Non seulement les pays ont supporté le coup des déplacements massifs des congolais, mais aussi les criminels transnationaux ont trouvé en RDC un environnement favorable pour s’abriter dans l’impunité. Il est donc temps qu’on accélère ce processus, pour rapatrier ceux qui ont l’esprit de se ressaisir et nous nous occuper à anéantir le groupe terroriste qui sévit dans cette zone. C’est cela qui fait appel à la solidarité de toute la région de l’Afrique de l’Est pour aider cette partie de la RDC à recouvrer définitivement la paix. Cela aussi interpelle la communauté internationale car le retour à la paix implique le début du processus de Désarment, Démobilisation, réintégration et Réinsertion.

22. Le retour à la paix en RDC doit avoir aussi des incidences sur les pays limitrophes qui vont aussi participer au rapatriement des combattants des forces négatives étrangères de la région. C’est ainsi que la région interpelle la communauté internationale à se tenir prêt pour soutenir la région dans ce processus.

23. Nous demandons également aux Nations-Unies d’apporter un soutien financier au processus de Nairobi relatif aux opérations militaires des forces de l’EAC, sans oublier d’appuyer logistiquement le dialogue inter congolais. Nous réitérons notre appel au Secrétaire Général Antonio Guterres de bien vouloir procéder à la réduction des effectifs militaires de la MONUSCO afin que la force d’intervention de l’EAC qui est présentement très active soit augmentée en conséquence.

24. Nous sommes conscients des attentes élevées de la région et de la communauté internationale à l’égard de ce processus. Nous avons l’assurance du Gouvernement de la RDC sur l’engagement à répondre aux préoccupations exprimées dans le processus, en particulier en soutenant le processus de DDR qui a déjà été sapé par l’incapacité des partenaires à compléter les efforts du Gouvernement de la RDC.

25. J’appelle donc tous les Partenaires à s’engager à soutenir les initiatives visant à promouvoir la paix et consolider la stabilité ainsi que le bien-être social et économique dans les 10 provinces ciblées tout en privilégiant l’assistance humanitaire.

26. C’est dans le même ordre que je tiens à inviter également les Leaders traditionnels et religieux de se comporter en bons pères de famille et de servir de bon exemple et bons conseillers. Je vous assure chers leaders traditionnels que vous n’êtes pas seuls dans le combat pour la paix et la stabilité dans votre pays. Le monde entier vous observe et vous accompagne. Il ne faudra donc pas décevoir tous les efforts déjà consentis, tous les soutiens et tous les espoirs placés en vous. Sachez très bien que si vous échouez à partager équitablement votre gâteau, celui qui vous aidera à le partager aura lui aussi l’intention d’en prendre une portion. Soyez donc responsables et considérez-vous comme des frères ayant une destinée commune.

– Monsieur le représentant de Son Excellence, Félix Tshisekedi, Président de la République Démocratique du Congo ;

– Excellence Uhuru Kenyatta, Facilitateur du Processus de Nairobi dans le cadre de la CAE et Ancien Président de la République du Kenya ;

– Le représentant du Secrétaire Général de l’ONU

– Le représentant de l’Union Africaine ; – Les représentants des États Partenaires de la CAE présents ;

– Membres des Corps Diplomatiques et de la Communauté Internationale et Observateurs dans le Processus de Nairobi ;

– Les représentants des divers groupes et parties au processus de Nairobi dirigé par la CAE ;

– Tous protocoles observés ;

– Mesdames et Messieurs,

27. Avant de terminer mon propos, je demande instamment aux participants de privilégier un dialogue franc et sincère pour que tous les sujets de discorde soient mis sur la table, afin d’en discuter sans faux-fuyants et trouver une solution durable. Le principe de ce genre de dialogue est que tous les problèmes qui vous divisent soient mis sur table sans réserve afin de les attaquer et chercher les solutions adéquates.

Ce que vous pourrez cacher pourra vous être une épine sous vos pieds dans l’avenir, ce que je ne vous souhaite pas. Soyez des femmes et hommes responsables de l’avenir de tous les congolais. Vous êtes les grands acteurs sociaux et politiques, soyez donc de bons pères de familles qui cherchent du bien aux enfants de votre nation.

28. Je m’en voudrais si je conclus sans rendre hommage à la MONUSCO pour son travail, et en profite pour renouveler notre reconnaissance à l’égard de son soutien investi dans ce processus.

Ma reconnaissance va aussi vers les Gouvernements de l’Angola, du Sénégal et du Kenya qui ont honoré leurs engagements envers ce processus et à mes collègues de la CEA pour leur soutien politique et diplomatique qu’ils apportent.

29. En outre, je voudrais remercier le Conseil de paix et de sécurité de l’UA, le Conseil de sécurité de l’ONU pour avoir approuvé et appuyé cette initiative et le Bureau du Représentant spécial des Nations Unies pour la Région des Grands Lac qui a continué à soutenir nos efforts.

Pour vous tous présents, recevez mes sincères remerciements pour votre présence et de m’avoir prêté votre aimable attention. Vive la paix en RDC Vive la CEA.

Que Dieu vous bénisse.

Je vous remercie.

You may also like

Laissez un commentaire

Quotidien d'Actions pour la Démocratie et le Développement

Editeur - Directeur Général

 +243818135157

 +243999915179

ngoyimarcel@ymail.com

@2022 – All Right Reserved. La Prospérité | Site developpé par wetuKONNECT