Accueil Nation Pratiques vilaines !

Pratiques vilaines !

Par La Prospérité
0 commentaire

Des propos blessants, à caractère tribaliste et séparatiste, n’ont plus leur place dans la patrie de Lumumba-Kasa-Vubu. Oui, il y a de quoi à hausser le ton une fois pour toute, afin de rappeler, à qui veut l’entendre, que la politique n’est qu’un des moyens d’accéder aux affaires et de gérer au profit du plus grand nombre, dans l’intérêt supérieur de la Nation.  Au fur et à mesure que  les échéances électorales se rapprochent, il y a de ces pratiques vilaines et fréquentes  dans les milieux politiques qui doivent être bannies très loin et au plus vite. C’est là le sens même du changement de narratif longtemps prôné par le porte-parole du Gouvernement, Patrick Muyaya. Abat le tribalisme !

Il est temps de prendre des distances vis-à-vis  des vilaines pratiques qui sont du reste entrés  dans les mœurs,  telles que la corruption, la concussion, les passes droits, le clanisme, le tribalisme et on peut allonger ad  infinitum, cette énumération. Point n’est besoin de rappeler que des telles pratiques ont, en ce qui concerne les élections, la tare de placer des hommes ou des femmes médiocres et incapables à des postes de responsabilités stratégiques, avec les conséquences qu’on devine bien.

En temps normal, les  échéances électorales à venir en République Démocratique du Congo doivent dégager une catharsis, capable d’écarquiller les yeux des congolais laissant poindre, des hommes et des femmes dans les habits neufs des sauveurs du pays. Hommes et femmes capables de sortir le pays du cycle infernal de la pauvreté et de la misère, de le doter d’infrastructures viables et de cristalliser une bonne gouvernance. « Il y a lieu de rêver gros car le rêve est toujours plus beau que la réalité », dit-on. Aucune place pour des antivaleurs et discours de haine ne sera tolérée.  Encore que, notre pays, la République Démocratique du Congo, vit l’un des moments les plus sombres de son existence. Et, si nous ne nous réveillons pas et ne prenons pas nos responsabilités pour agir avec courage, hauteur, sagesse et détermination, l’Histoire retiendra que nous aurons été des témoins complices de son émiettement. Ressaisissons-nous pendant qu’il est encore temps. Tous, réconciliés en Christ comme le veut le souverain Pontife François Ier qui est très attendu à Kinshasa à la fin de ce mois, pour nous inciter aux belles œuvres. 

La Pros.

You may also like

Laissez un commentaire

Quotidien d'Actions pour la Démocratie et le Développement

Editeur - Directeur Général

 +243818135157

 +243999915179

ngoyimarcel@ymail.com

@2022 – All Right Reserved. La Prospérité | Site developpé par wetuKONNECT