Accueil » RD Congo : la REGIDESO/ Kikwit reçoit officiellement de nouvelles installations de production d’eau potable

RD Congo : la REGIDESO/ Kikwit reçoit officiellement de nouvelles installations de production d’eau potable

Par Chris Mutombo
0 commentaire

La Régie de distribution d’eau de la République démocratique du Congo (REGIDESO), Centre de Kikwit, province du Kwilu, dans le sud-ouest du pays a, désormais, de nouvelles installations  de production d’eau potable. Cette production est passée de 5500  à 16.000 m3 par jour servant ainsi 63.000 ménages actuellement contre 15.000 en 2017. 

La cérémonie liée à la réception officielle de ces installations a eu lieu, il y a quelques jours, au siège de la REGIDESO-Kikwit en ville basse,  dans la commune de Lukolela.

Quelques membres du comité urbain et provincial de sécurité ainsi que plusieurs autres invités de marque ont rehaussé de leurs présences cette cérémonie.

«Ce projet est réalisé dans le cadre du ‘’Programme PROCESEAU’’ avec l’appui financier de la République fédérale de l’Allemagne à travers sa ‘’Banque KFW’’. Cela a globalement coûté 21 millions d’euros. C’est aussi ici l’occasion de vous dire que le ‘’Programme PROCESEAU’’ ne concerna pas que la ville de Kikwit. C’est un projet qui se réalise à travers la République pour un coût total de 160 millions d’euros», a déclaré Jonas-Didier Ntaku, directeur général de REGIDESO en République démocratique du Congo (RDC).

Ntaku a précisé qu’à part Kikwit,  il y a 18 autres centres à savoir,  Kenge, Masimanimba, Idiofa, Gungu, Bulungu, Dibaya-Lubwe, Mangay, Bagata pour la partie Bandundu. Pour le grand Kasaï, il s’agit de Tshimbulu, Ilebo, Kabinda, Mweniditu, NgandaJika, Lodja et Mbuji-Mayi. Dans le grand Equateur, c’est Zongo, Gemena et Bumba.

«Le partenariat avec la République fédérale d’Allemagne est un partenariat qui produit des résultats positifs», a-t-il indiqué.

De son côté, Madame Britta Oitmann, directrice de la ‘’Banque KFW’’ a exprimé sa satisfaction ayant vu la réalisation de ces ouvrages qui ont amélioré la qualité de la production.

«La République fédérale d’Allemagne accorde un intérêt particulier à la RDC. Cet intérêt se traduit par le volume d’aides que le gouvernement allemand alloue en faveur en général, et spécialement,  dans le secteur de l’eau. La coopération allemande finance à travers la KFW dans le cadre de son programme sectoriel, le projet de réhabilitation du système d’alimentation en eau dans les villes secondaires de la RDC dont le promoteur est la REGIDESO », a-t-elle déclaré,  dans son speech.

Elle a rendu hommage aux consultants ‘’VSI-Afrique’’ et ‘’WIETC’’ pour avoir consenti à soutenir la REGIDESO  dans la réalisation des travaux.

«Notons qu’avant le projet c’était autour de 23 pour cent seulement de la population qui étaient couvert par la REGIDESO. C’était 15.000 ménages qui bénéficiaient de l’eau  de qualité. Mais,  après les travaux, plus de 65 pour cent de la population sont couverts par le réseau qui représente plus de 63.000 ménages. 65 pour cent ne sont pas 100 pour cent. Mais,  à mon avis,  65 pour cent sont une grande réussite pour la ville de Kikwit», a-t-elle martelé.

Quant à lui, Martin Mpuni, bourgmestre de la commune de Lukolela et représentant du maire de la ville à cette cérémonie, a salué la réalisation de ces ouvrages qui, selon lui, vient exorciser les démons de la mort qui ont eu à endeuiller plusieurs quartiers de Kikwit pendant pénurie d’eau surtout pendant la saison sèche.

Il a estimé que la réception définitive de ces ouvrages et équipements du système d’adduction d’eau potable est un évènement mémorable et significatif.

«Nous formulons entre les lignes une demande de financement pour que Kikwit et ses environs jubilent de joie et chasse une fois de plus la mort par noyade et les maladies hydriques, car l’eau de qualité est une longue vie», a-t-il conclu.

Ces actions se réalisent dans un contexte caractérisé par une pénurie criante d’eau potable favorisant ainsi des cas de mort par noyade à la rivière Kwilu et par l’émergence des maladies hydriques.

L’amélioration  de la production de cette denrée obéit à l’objectif 6  des ODD (Objectifs de développement durable) qui prône le fait de garantir l’accès de tous à l’eau et à l’assainissement et assurer une gestion durable des ressources en eau. Badylon Kawanda

You may also like

Laissez un commentaire

*

code

Quotidien d'Actions pour la Démocratie et le Développement

Editeur - Directeur Général

 +243818135157

 +243999915179

ngoyimarcel@ymail.com

@2022 – All Right Reserved. La Prospérité | Site developpé par wetuKONNECT