Accueil Politique Repli Stratégie ou piège politique ? PPRD: la DYPRO dénonce le schéma du  boycott des élections 2023 !

Repli Stratégie ou piège politique ? PPRD: la DYPRO dénonce le schéma du  boycott des élections 2023 !

Par La Prospérité
0 commentaire

La Dynamique Progressiste Révolutionnaire, première force politique de l’opposition Républicaine,  est déterminée à aligner des candidats à tous les niveaux,  lors des élections législatives et de la  présidentielle  du 20 décembre 2023 prochain en RD. Congo au terme d’une  déclaration faite par son président national, le juriste Constant Mutamba. C’était au cours d’une adresse de la DYPRO, le samedi 7 Janvier 2023, aux cadres et militants ainsi qu’à toute la nation congolaise.

Clair et précis dans ses propos lors de sa première Matinée politique de l’année 2023, le Président de la DYPRO a salué le lancement de la première phase du processus électorale.

Un processus qui, d’après lui, est sauvé grâce à la détermination et  la bravoure. Bref, des multiples efforts des  militants et cadres de son regroupement   ayant ainsi  accepté,  volontiers,  de lutter contre vents et marées.  ‘’D’ailleurs, c’est grâce à nos efforts que ce processus électoral est sauvé. Puisque, nous avons décidé d’envoyer des membres de l’opposition Républicaine à cette CENI. Mais,  cela a failli coûter notre peau’’, a-t-il dit.

A cette même occasion, Me  Constant Mutamba, motivé par la position de la Commission Electorale Nationale Indépendante   d’organiser véritablement les élections le 20 décembre prochain, a répondu,  coup sur coup,  aux propos d’Emmanuel Ramazani Shadary. La DYPRO, qualifié d’inconsciente et de  contradictoire, sa démarche et celle du PPRD, famille politique du président honoraire Joseph Kabila Kabange, visant le boycott de l’enrôlement des électeurs. En revanche, la DYPRO demeure sans excuse face aux ennemis de la deuxième alternance.

«Ils sont en train de demander aux gens de ne pas s’enrôler alors que nous sommes à onze (11) mois de la tenue des élections. Ils veulent torpiller  le processus électoral. Leurs enfants travaillent à la CENI, ils construisent des maisons  ici et là  avec de  l’argent du gouvernement. Les élections arrivent pour qu’on les chasse. Car, nous allons lancer l’Opération ‘’balayer cette classe politique’’. Aujourd’hui, ils ont craché sur la mémoire de la paternité de Joseph comme père de l’alternance pacifique et démocratique au sommet de l’Etat. Nous demandons au président Kabila de se désolidariser de ces caciques-là. Vous avez dit que vous n’allez pas vous enrôler mais vous exigez encore   un consensus pour en faire quoi ? », a-t-il renchéri.

Et d’ajouter : « Ces caciques du PPRD nous ont envoyés des militaires et des agents pour nous tuer. Combien de prisons avons-nous fait à Kinshasa, Lubumbashi et à travers toute la République, dans le seul but de sauver le processus électoral. Et aujourd’hui, ils disent de boycotter ce processus ?  Alors par quel moyen, allons-nous faire l’alternance du pouvoir ? En tout cas, je constate qu’ils ont mal agit. Nous devons rajeunir cette classe politique, avec la stratégie de chasser tous les vieux politiciens. Des politiciens médiocres, des voleurs, ils boycottent la CENI pendant  la journée. Mais,  la nuit, ils cherchent à  amasser  de  l’argent de   ce même organe».

Constant Mutamba a  félicité, enfin,  tous les  congolais pour la pression exercée contre les  différentes ambassades basées à Kinshasa  dont celles  le Rwanda, de la   France et des Etats-Unis d’Amérique.

A l’en croire, en l’absence de pressions-là,  la RDC d’aurait   pu arracher l’autorisation d’achat des armes sans notification préalable, telle qu’elle lui était imposée, depuis plusieurs années. Josué Nsema

You may also like

Laissez un commentaire

Quotidien d'Actions pour la Démocratie et le Développement

Editeur - Directeur Général

 +243818135157

 +243999915179

ngoyimarcel@ymail.com

@2022 – All Right Reserved. La Prospérité | Site developpé par wetuKONNECT