Accueil Nation L’hécatombe évitée ?

L’hécatombe évitée ?

Par La Prospérité
0 commentaire

Une soixantaine de députés nationaux ont signé, mardi 11 octobre dernier, une motion de défiance contre Chérubin Okende, ministre des Transports, voies de communication et désenclavement. Les initiateurs de cette motion reprochaient à ce membre du gouvernement Sama, cadre d’Ensemble pour le Changement de Moïse Katumbi, l’incompétence, l’amateurisme, le manque de vision dans son secteur ou encore de l’insubordination.

Il a fallu une motion d’ordre de Jacques Djoli appelant le speaker de la Chambre basse du parlement d’opter pour la voie de la sagesse, en appelant les députés à rejeter cette tentative d’éviction de ministre Chérubin Okende. Si le ministre de l’Economie n’a pas eu de chance, l’histoire s’est arrêtée avec  ce rejet d’hier. Une façon pour ce cadre du MLC de sauver cette architecture «Union sacrée» d’une dérive certaine alors que les torchons brûlent encore avec le parti de Moïse Katumbi. La preuve aussi que cette Assemblée nationale, quoi que représentée en majorité par l’Union sacrée, ne se substitue pas à une caisse de résonnance. Les députés savent dirent non pour l’intérêt supérieur de la nation.

Déjà, le décor planté à l’arrivée du ministre des Transports soutenu par quelques ministres dont le ministre du Plan, Christian Mwando, la vice-ministre des Transports… témoignaient du soutien de ses pairs du parti avec qui ils partagent les idéaux katumbistes au sein des institutions. Personne ne saurait présager ce qui serait arrivé en cas d’un vote de déchéance à l’encontre de Chérubin. La prudence était donc de mise même si les signaux n’étaient pas bons.

La République, par le temps qui court, n’avait pas besoin d’une telle initiative. Il y a plus urgent à l’Est, à Kwamouth avant de parler du M23. Sinon comment peut-on penser qu’à l’initiative d’un simple ministre qui siège et rend compte au gouvernement à chaque conseil des ministres, puisse tout bloquer. Une motion mal ficelée par des officines qui ne semblent pas soutenir par de tels actes le Président de la République pour un nouveau quinquennat. Ceux qui ont encouragé le responsable se sont dilués dans la majorité qui a voté contre la motion. Quelle honte !

Certes, des zones de turbulences secouent encore l’Union sacrée. S’il se pose quelques problèmes, les choses peuvent finir par s’arranger entre finalement le Chef de l’Etat et Moïse Katumbi. Les tireurs de ficelles de ces situations macabres risquent de se retrouver pris dans leur propre piège. Ce, d’autant plus d’entre les deux, personne n’a jamais pris la parole pour invectiver l’autre. C’est toujours par cadres interposés que les déclarations sont faites. Donc, éviter d’aller vite en besogne croyant s’attirer la sympathie du Chef.

La Pros.  

You may also like

Laissez un commentaire

Quotidien d'Actions pour la Démocratie et le Développement

Editeur - Directeur Général

 +243818135157

 +243999915179

ngoyimarcel@ymail.com

@2022 – All Right Reserved. La Prospérité | Site developpé par wetuKONNECT